Mazzy Star – Cry, Cry

Les albums de Mazzy Star viennent d’être réédités en vinyles, et c’est une très bonne nouvelle. En ce moment « Among My Swan » tourne en boucle, je l’ai d’ailleurs toujours beaucoup écouté, encore et encore. Je me rappelle la première fois que j’ai prêté l’oreille à Mazzy Star, ce n’était pas encore le bon moment, j’étais trop dans des groupes à guitares très abrasives (Pixies, Sonic Youth, Sebadoh, Pavement, Foo Fighters) ou encore dans le Trip Hop, ce genre à la mode à la fin des années 90, désormais terminé, où oeuvrait Massive Attack, Portishead, Tricky … Evidemment, lorsqu’un ami me prêta « She Hangs Brightly », je ne suis pas rentré directement dans ce grand disque de folk et de blues délétère, ce psychédélisme léger d’où émerge la superbe voix d’Hope Sandoval. Je fis pourtant une copie sur cassette.

Plus tard, après quelques déménagements, je perdis la cassette, l’occasion pour combler ce manque,  j’achetais « Among My Swan ». Le chef d’œuvre absolu, le disque que je peux écouter en boucle, encore et encore. Je me souviens avoir enchainé des chapitres entiers de bouquins dans le métro, accompagné par le chant éthéré d’Hope Sandoval et son harmonica mélancolique, posé sur les quelques accords de guitare acoustique de David Roback. Ces accords-là, on les a déjà tous entendu, tous joué, Sol / Ré / Do, sur Cry, Cry on les entends bien, pourtant c’est comme si c‘était la première fois que l’on découvrait cette mélodie. Sol / Ré / Do, « cry cry for you / just like a song in the last light », ça s’écoute quand on va pas bien, pour aller mieux, ou quand on va très bien, pour être encore mieux … Sur Take Everything on entend aussi William Reid de Jesus & Mary Chain, vapeurs électriques, légèrement shoegazes …

Plus tard je retrouvais « She Hangs Brightly », en CD, au son compressé tout pourri, puis en vinyle, un plaisir d’écoute immédiat, surtout avec le superbe Blue Flower, dont le rock électrique sonne vaguement comme un vieux titre du Velvet Underground. Une fois encore Hope Sandoval et David Roback ont le talent pour faire sonner un morceau à la hauteur de leurs illustres modèles. Avec « So Tonight That I Might See », Mazzy Star a même réussi à décrocher un tube avec Fade Out, une superbe ballade folk, acoustique et électrique ; cette pedal-steel est obsédante. Essayer donc de lister le nombre de fois où on l’entend dans un film ou un épisode de série télé, surtout quand le héros se retrouve seul, face à lui même …

Les albums de Mazzy Star viennent d’être réédités en vinyle, et c’est une très bonne nouvelle. Inutile de dire que ses trois chefs d’œuvres se doivent d’être tous écoutés …

Par Mathieu

7 thoughts on “Mazzy Star – Cry, Cry

  1. Mon préféré reste So tonight… même si j’aime beaucoup Among my swan. J’ai racheté les 2 en vinyles de toute manière. Et So tonight… sonne tellement mieux en vinyle que sur le cd. Je les ai écoutés jusqu’à les user ces deux là.

    1. Je les ai racheté aussi, il restait Among My Swan chez Gibert, et comme je n’ai pas trouvé So Tonight That I Might See, je l’ai commandé chez Amazon.

  2. Toujours eu du mal avec le chant de Hope Sandoval. Du coup je ne me suis jamais plongé dans Mazzy Star. De toute façon, en ce moment je n’écoute que Extra Life 🙂

    1. Ah oui, forcément la voix de Charlie Looker ce n’est pas tout à fait le même trip que celle de Hope Sandoval. Pourtant Mazzy Star a de quoi faire du bien à tes oreilles acouphéniques 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *