Boduf Songs, Birds Of Maya, Holy sons, Cinema Red And Blue

Son réveil s’était mis à sonner, elle s’était assoupie alors que le soleil commençait à se coucher vers la fin de l’après-midi. Dehors c’était la pénombre et il pleuvait, Elle avait décidé de ne pas travailler ce soir. C’était à cause du coup de fil qu’elle avait reçut ce midi, il ne s’était pas bien passé. Là, pendant que les gens dehors rentraient chez eux, dans leur petit confort, bien au chaud, elle devait s’occuper de personnes malades. A la place, elle était restée au fond de son canapé, à regarder le plafond en écoutant le riff obsédant de Ballad Of An All Night Worker de Cinema Red And Blue. « All Night Worker / You Sleep In day time / All Night Worker  / You live in the wrong time ».

( ♫ ) Cinema Red And Blue – Ballad Of An All Night Worker

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Quand j’écoute « This Alone Above All Else In Spite Of Everything » de Boduf Songs, j’ai l’impression d’être à côté de Matt Sweet, dans la pièce où il est en train d’enregistrer cette musique si précieuse, surtout avec The Giant Umbilical Cord That Connects Your Brain To The Center Of The Universe. Je le vois en train de jouer avec lenteur sur ça guitare, je vois les arpèges qui défilent de corde en corde. Et même si l’orchestration monte d’un cran au fur et à mesure des huit minutes de ce titre, cette musique n’en demeure pas moins sombre, minimaliste, chuchotée et surtout terriblement slowcore, si ce terme veut encore dire quelque chose …

( ♫ ) Boduf Songs – The Giant Umbilical Cord That Connects Your Brain To The Center Of The Universe

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Tu te tiens à côté de la scène, proche des amplis d’où sort cette musique qui explose ton cerveau, qui brûle tes oreilles. Le son est si lourd, si fort, si psychédélique, si garage qui tu te sens comme broyé par les riffs de guitare stridents qui te tombent dessus. Birds Of Maya joue devant toi et le mélange d’alcool et de cachets commence à faire son effet, tu vomis alors sur les pieds du vigile qui empêche tout le monde de monter sur la scène. Les distorsions soniques ont fini par attaquer ton estomac …  Pendant le solo de guitare de Sleepwalker tu pars faire un tour du côté du bar. Tu remarques cette fille brune, le noir de son maquillage est en train de couler autour de ses yeux. Elle ne t’a pas encore vu. En t’approchant d’elle, tu te dis que la nuit va être courte …

( ♫ ) Birds Of Maya – Sleepwalker

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Il était en train de regarder tous les disques du bac à vinyle, à chercher quelque chose mais il ne sait pas quoi exactement ; l’espoir de trouver la perle rare. Ce soir, il restera encore seul chez lui, au milieu de tous ses disques et de toutes ses cassettes. Il fera peut être une play-list élaborée, avec certains titres totalement inconnus pour le commun des mortels. Est-ce qu’il mettra From Home de Holy Sons, le genre de titre lent et mélancolique qui le scotche devant sa platine aussi facilement ? Après avoir mangé, il changera d’avis et préfèrera écouter l’album tranquillement, sans rien faire.

( ♫ ) Holy Sons – From Home

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Par Mathieu

2 thoughts on “Boduf Songs, Birds Of Maya, Holy sons, Cinema Red And Blue

  1. J’aime bien tes posts comme celui-ci où tu mets en parallèles (façon de parler) plusieurs groupes différents.
    Je dois avouer que je ne connais aucun de ces 4 groupes/artistes.

    “The Giant Umbilical Cord That Connects Your Brain To The Center Of The Universe”, long titre épique de ce groupe, Boduf Songs, est très intrigant, énigmatique dans sa lenteur et sa progression tout en douceur et minimalisme ! C’est de quelle période ???

    “Sleepwalker” de Birds Of Maya me fait penser à un titre de Wooden Shjips, leur très garage rock et psychédélique “California Dance” !!! Mais là, c’est un poil plus crados, plus destroy…

    “From Home” est un morceau qui donne envie de découvrir Holy Sons (inconnu de mes services). Ta petite histoire me rappelle certaines de mes soirées post-ados passées à écouter des musiques lentes, mélancoliques et planantes. En plus, j’étais déjà fan des listes (et je me suis pas soigné depuis).

    A + + amigos……..

    1. Boduf Songs, Holy Sons et Cinema Red And Blue viennent juste de sortir, c’est de la nouveauté, sortie au courant du mois de septembre et d’Octobre 2010.

      Birds Of Maya, je ne sais plus quand c’est sorti, mais je crois que ça date aussi de 2010.

      Pour info Holy Sons est le projet solo d’un musicien de Grails (il a aussi collaboré avec OM je crois …)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *