Six Organs Of Admittance, Colin Stetson, Bill Orcutt

Dans le parc les enfants jouaient à la marelle, couraient autour du tourniquet, et se racontaient des histoires qu’eux seuls pouvaient encore comprendre. Pendant ce temps, il jouait de la guitare acoustique, assis sur un banc, en dessous d’un arbre. Les rayons de soleil venaient l’éblouir, la lumière resplendissait à travers les feuilles. Les journalistes le filmaient avec une petite caméra, l’un deux tenait un micro pour l’enregistrer, ils faisaient le tour du banc pendant qu’il chantait d’une voix lointaine, pendant que son pouce martelait la rythmique et la basse, pendant que ces autres doigts jouaient une mélodie folk en pinçant les cordes. Un autre musicien chantait sur les chœurs tout en venant enrichir la composition avec sa pedal-steel. A ce moment là, il pensait au dernier disque Six Organs Of Admittance, “Asleep on the floodplain” …

( ♫ ) Six Organs Of Admittance – Light Of The Light

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

J’ai été surpris par le dernier album de Colin Stetson, tout d’abord par son usage du saxophone basse, instrument gigantesque dont les sonorités vont chercher très loin en profondeur, et aussi le travail sur les rythmiques. Sur Judges il y a quelque chose primitif  et de sophistiqué dans la mise en son de cette boite à rythme squelettique et de ce saxophone sombre dont les sonorités semblent venir des profondeur d’une grotte, on dirait presque un cri … Le reste de l’album est tout aussi fascinant à écouter, notamment les passages avec Laurie Anderson, mais je bloque sur Judges qui tourne en boucle en ce moment …

( ♫ ) Colin Stetson – Judges

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Tu cours dans tous les sens sans trop savoir pourquoi. Il y a un métro alors tu montes dedans. Tu rentres chez toi, tu enlèves la corde de la et de et tu fais du noise avec ta guitare folk désaccordée. Tu la joue instinctif, tout en criant de « whowho ». Tu imagines ta vie à venir qui défile devant tes yeux en lisant un livre sur comment écrire un roman. Tu as mal au crane. Tu joues de plus en plus vite sur les cordes comme une sorte de blues puissant. Tu crois à une certaine idée de la musique.

« Tu crois que l’on pourra enregistrer ? »

« On pourra gardé le click du multipiste sur le morceau ? »

Tu considères cela comme un geste punk …

( ♫ ) Bill Orcutt – A New Way To Pay Old Debts

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *