Iron Reagan – Crossover Ministry

Le monde est en train de mourir. L’âge de fer et un sentiment de guérilla urbaine expédiée à toute berzingue nous tombe dessus dès les premières secondes de « Crossover Ministry », le nouveau disque d’Iron Reagan. Il n’en faut pas plus pour imaginer la ville en ruine. Les survivants se réfugient dans les tranchées. Des incendies se déclarent au milieu des gravas. Deux ou trois hélicoptères tentent péniblement de sauver des rescapés de la première attaque. Il ne nous reste plus que des pierres pour nous défendre, les branches de bois sont devenues nos seuls outils et on se demande comment de fabriquer des vestes en cuir pour l’hiver. Les riffs de guitare sont des décharges distordues qui viennent s’écraser sur nos oreilles comme une coulée de métal en fusion.

Et pourtant on a l’impression d’avoir entendu cette musique depuis toujours. Guitaristes et bassiste tiennent le front avec la ferveur des mitrailleurs coincés en première ligne, le chanteur hurle dans son micro pour nous asséner sa vindicte avec l’humour de ce gamin potache qui nous faisait toujours marrer quand il provoquait les profs du lycée. Les morceaux vont de huit secondes à deux minutes. Il n’y reste plus que du bon gras. On y éructe en se tapant sur la poitrine avec hystérie. On se déchaine en frappant de plus en plus fort sur la batterie. On branche les amplis pour que la distorsion soit le plus fort possible. Il faut bien ça pour oublier un instant les horreurs qui se trament autour de nous.

( ♫) Iron Reagan – A Dying World

Mathieu

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *