Le Ton Mité – Passé Composé Futur Conditionnel

Exercice d’énumération. Une phrase de contrebasse, un orgue, des clarinettes et une batterie légère qui ont le sens du swing avec ce texte récité telle un étrange mantra. Décalage horaire. Voyage au Etats-Unis avec une guitare bluesy qui s’inscrit doucement dans notre cerveau avec quelques arcs électriques. Basse ronde jouée au médiator pour y placer une histoire en espagnol. On reprend son souffle avec des passages ambiants et introspectifs. Soul fatiguée mais néanmoins guerrière qui fait plutôt du bien à entendre. Quelques secondes de flûtes de pan. Moment d’hallucination de type Jazz Cosmique où l’on s’interroge sur le retour potentiel de Pharoah Sanders. Enregistrement lo-fi effectué avec peu de moyen, mais ce n’est pas grave. Comment s’appelle l’album déjà ? Ah oui« Passé Composé Futur Conditionnel ».

( ♫) Le Ton Mité – Mystery Trail

Les instruments à vent bourdonnent doucement dans nos oreilles. On arrive quasiment épuisé à la fin de ces cinquante morceaux qui oscillent entre vingt secondes et quatre minutes. Cinquante morceaux comme un retour au pays pour celui qui – en l’occurrence McCloud Zicmuse, musicien d’Olympia vivant en Belgique – est revenu traverser les (cinquante ?) états des Etats-Unis. A la fin, je bloque sur les drones apaisants de There Was A Dome Of Awesome But Now It’s Gone. En ce moment j’écoute beaucoup la mélodie de poche que forment le synthétiseur, la basse et la guitare acoustique sur Mystery Trail. Je voyage dans l’univers fragmenté de Le Ton Mité en me demandant à chaque fois sur quoi je vais tomber et je crois que j’aime bien.

( ♫) Le Ton Mité – The Was A Dome Of Awesome But Now It’s Gone

Mathieu

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *