Moon Duo – Occult Architecture Vol 2

Dimanche matin, les premiers rayons de soleil transpercent une épaisse couche de nuages uniformes et grisonnants. Les rues sont désertes, la ville est calme et les gens dorment encore. J’écoute ces compositions pleines de synthétiseurs robotiques et de guitares distordues dont les bruits m’ évoquent autant une forme de renouveau que de l’apaisement. Les voix portent en elles la fatigue des lendemains fainéants, ceux où on traine en attendant la fin de la matinée. Perdu dans la lumière j’ai entrevu ce nouveau disque de Moon Duo, « Occult Architecture Vol.2 » – le premier volume était tout aussi magnifique – comme un parangon tout à fait crédible de Spacemen 3, période « The Perfect Prescription », la meilleure en ce qui me concerne.

La musique de Sanae Yamada et Ripley Johnson se perd parfois dans les méandres labyrinthiques de mon cerveau. Comme une sorte de voyage lointain dont le but serait de rapporter un miroir tendu vers une psyché vadrouillante. Tu fais ce que tu veux mais ça m’a fait penser à ça et cela même si je trouve que les compositions de Moon Duo évoquent toujours un peu la même chose. On navigue ici au milieu de l’art de la répétition, un forme de détermination qui pousse doucement vers l’admiration. C’est du moins ce que je me suis dit en réécoutant Lost in Light ce dimanche soir, alors que le soleil se couchait, les nuages étaient de plus en plus présents, les rues se vidaient et la ville devenait de plus en plus calme.

( ♫) Moon Duo – Lost in Light

Mathieu

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *