Amulets – These Static Transmissions

Au début, on entend juste un craquement qui semble provenir d’un enregistreur à K7 dont le seul but serait de produire des bourdonnements hypnotisants. On est surpris par ces phrases de guitare dont les tonalités mélancoliques s’accordent plutôt bien avec cette pluie orageuse qui lave les rues de Paris, surtout quand les flaques deviennent une sorte de marais ensanglanté avec les néons rouges qui réfléchissent sur l’eau. L’écho de cette musique se prolonge et semble se déformer au fur et à mesure que l’on écoute ces bandes analogiques. J’ai progressivement perdu le fil de ce qui se passait autour de moi alors que je me passais These Static Transmissions en pleine rue, de bon matin. Il ne m’en faut pas plus pour que ce soit indéniablement le morceau le plus fascinant que j’ai pu découvrir ces derniers jours.

Randall Taylor alias Amulets compose avec des multi-pistes à K7 modifiés – on me souffle à l’oreille que le terme précis est circuit-binding – des guitares avec beaucoup de pédales d’effet, en particulier des delays et des samplers pour créer d’immenses drones. Ces ambiances ont des vertus mélancoliques et labyrinthiques quasi-parfaites pour oublier un temps l’ancien et le nouveau monde qui se croisent dans certaines nervures de mon cerveau. J’avoue préférer en ce moment les sensations opiacées de cette musique à certaines autres plus pops et nerveuses mais il faut aussi dire que le travail effectués sur les différentes machines pour obtenir ce son hypnotisant a su étrangement piquer ma curiosité.

( ♫) Amulets – These Static Transmissions

Mathieu

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *