Shy, Low – Burning Day

Ca démarre par une sorte de bruit lointain et distordu, comme un relent de fuzz, trente secondes en apnée avant que la batterie ne démarre. La basse débarque et pilonne nos tympans avec la ferveur d’un artificier lourd en première ligne. Deuxième roulement de tambours et c’est la guitare qui joue un petit riff discret, pas forcément ceux que l’on entend chez un groupe de stoner-metal (car jusqu’ici cette musique ressemble presqu’à du Sleep désintoxiqué) avant de laisser place à un empilement de lignes mélodiques aux airs étrangement progressifs. Après quelques stridences électriques, le morceau se calme, orchestrant ainsi ce vieux principes de la douche écossaise cher à de nombreux groupes instrumentaux. Ca repart un peu plus fort à la fin, mais la guitare reste sur un registre clair et suspendu, comme sur certains titres de Mogwai. Qu’il soit influencé par le métal ou le shoegaze, le post-rock se doit de ménager ses temps forts.

Quand je ne sais plus trop quoi écouter, j’ai tendance à trainer sur certains fils Reddit dans l’espoir de tomber sur une belle surprise, un morceau inoubliable réalisé par quelques inconnus. Je n’y attend rien, je découvre cette musique avec peu d’à priori, elle m’est livrée directement, sans filtre. Je navigue entre le très dispensable et ces inconnus qui savent livrer ce qu’ils ont de meilleurs en eux. Pour ces moments-là, sachons louer le soleil avec Dialectics, le premier titre de cet EP de Shy, Low.

( ♫) Shy, Low – Dialectics

Mathieu

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *