Warm Soda – I Don’t Wanna Grow Up

Les quatre de Warm Soda ont les têtes de ceux qui ont choisi de vivre éternellement dans leur chambre d’étudiant. Les mélodies sur trois accords de « I Don’t Wanna Grow Up » tiennent autant de cette énergie juvénile que de la nostalgie d’une période dorénavant lointaine où l’on a l’impression que sa vie ressemble à s’y méprendre à l’intégralité de la filmographie de John Hughes. On les sent pris d’une terrible nervosité dès que l’un des titres semblent sortir de cette adolescence dorénavant révolue. Alors, pour tenir le coup ils préfèrent se soutenir mutuellement tout en donnant l’impression de jouer comme s’il n’avait pas assimiler toutes les subtilités de leurs instruments. Et nous de s’émerveiller d’entendre une telle musique, que l’on pourrait jouer sans hésiter si on avait le courage de monter sur scène.

Une douzaine de titres, tout juste trente minutes, le tempo me semble presque parfait. On y entend des guitares qui filent à toute berzingue, des basses qui ronflent et que l’on finit par distinguer dans le mix quand elles marquent rapidement la transition, une batterie toujours bloquée sur le même rythme en 4/4 et ce chant sûr de lui mais avec une voix qui s’évertue de ne pas complètement muer. Chaque titre s’arrête soudainement avant de laisser la place au suivant, au point que l’on n’a pas vraiment besoin de trouver une excuse pour tout réécouter une fois ce disque terminé. On en oublierait presque que c’est le dernier effort de Warm Soda. Il n’empêche, je me prépare déjà à surveiller avec attention leur prochaine incarnation qui ne saurait trop tarder.

( ♫) Warm Soda – Game of Undefined Love

Mathieu

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *