Circuit des Yeux – Reaching for Indigo

L’intensité des compositions de Circuit des Yeux a de quoi surprendre dans ces moments où le cynisme prend le pas alors que l’on n’avait rien demandé. Black Fly commence à fleur de peau, comme un très beau morceau de folk, avec juste quelques accords de guitare acoustique et la voix de Haley Fohr dont la tessiture semble prendre mille chemins avant de nous embarquer par sa douceur mélancolique. Mais ce n’est pas un titre minimaliste et lo-fi enregistré dans une chambre un matin d’hiver, non ça décolle très rapidement avec un quelques sonorités lointaines, fort probablement jouées sur un synthétiseur modulaire, il y a aussi une rythmique précise et une basse plutôt mélodique.

Quelques émotions remontent, on ne sait pas trop comment accueillir cette musique, elle est assez classique tout en gardant quelques recoins plus revêches. La voix semble partir dans les graves, elle pourrait évoquer celle de Nico, mais aussi celle de Joni Mitchell sur « Blue ». Et puis Black Fly se conclut sur une belle envolée, avec très peu d’emphase, elle reste comme fixée sur cette façon assez solide d’insister sur l’aspect répétitif et hypnotique de cette musique. Tout ça fini par me rappeler certains des plus beaux titres de post-rock que j’ai pu entendre par le passé et il faudra vérifier ça sur scène le 16 Février à l’Espace B.

( ♫) Circuit des Yeaux – Black Fly

Mathieu

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *