Akron/Family – Set 'Em Wild, Set 'Em Free


C’est par le biais d’une curieuse tête étrangement psychédélique, figurant sur leur premier album, que l’on a découvert Akron/Family et son folk baroque et singulier. Le temps d’écouter un “Meek Warrior”, on découvrait que le groupe savait aussi marier les ambiances boisées aux expérimentations sonores biscornues, impressions qui furent vite confirmées avec le très riche “Love Is Simple”. Revenus sous la forme d’un trio suite au départ du guitariste Ryan Vanderhoof, Akron/Family n’a pas perdu de sa force mélodique et empirique avec ce passionnant “Set ‘Em Wild, Set ‘Em Free”.

Ce disque est l’occasion pour Akron/Family d’affirmer avec maitrise la richesse des ambiances musicales du groupe. Gavé d’Afro-Beat, de Free-Rock, de folk psychédélique et même un brin d’électro débraillée, le trio profite de ce terreau subtil pour  composer avec une grande virtuosité des titres particulièrement séditieux. Une richesse qui pourrait même laisser l’auditeur sur le carreau, qui doit accepter, en quatre titres d’ouverture, de passer du rock psychédélique et mutant de Everyone Is Guilty au rythme africain de River en passant par les blips grésillants de Creatures et le folk apaisant de The Alps & their Orange Evergreen.

Ne perdons pas de vue que cette abondance de style trouve ici sa force dans une écriture inspirée et grandiose. Peu avare, le groupe nous emporte en célébrant le mariage des genres par d’habile construction, comme sur Gravelly Mountains Of The Moon qui démarre doucement avec une guitare acoustique, avant de virer subtilement vers un rock lysergique, moderne et proche de l’improvisation où basse, guitare et rythmique se mélangent avec force. Et alors que l’on croyait avoir tout vu, tout entendu, Akron/Family fini de nous emporter avec un Sun Will Shine tantôt répétitif, tantôt ambiant, tantôt emphatique, ainsi que la superbe conclusion de Last Year terminant ce disque de façon plus introspectif qu’il n’avait débuté, nous laissant halluciné mais heureux.

L’exigence de “Set ‘Em Wild, Set ‘Em Free” se paye, mais cette richesse n’en demeure pas moins un indéniable gage de qualité. Voilà donc un excellent disque qui abat les cloisons, ouvre le champ des possibles et nous emporte par son mélange de savoir-faire et d’improvisation free. Comment pourrait-il en être autrement avec cette écriture à bâtons rompus qui sonne comme une libération ?

Article publié sur le site Indiepoprock.net

One thought on “Akron/Family – Set 'Em Wild, Set 'Em Free

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *