Rétrospective de la décennie : l'année 2001

Aujourd’hui c’est parti pour l’année 2001, la dernière année où les gens ont été heureux apparemment. Pour ma part c’était en partie calme, je surfe sur internet avec un modem 56K, du coup je me rattrape au boulot où ça va un peu plus vite. Mais peu de découvertes sur internet, le mot blog ne s’est pas encore popularisé …

Par contre, c’est en 2001 que la vague des reformations démarre, avec notamment le retour de New Order, qui revient avec un album sympathique, “Get Ready”, et une poignée de concerts. Cette année là j’ai eu l’occasion de les voir au festival des Inrocks, où ils ont repris pas mal de leurs vieux tubes, mais aussi quelques titres de Joy Division comme Transmission ou encore le mythique Love Will Tear Us Apart. Ce fut l’occasion pour moi de découvrir le jeu de basse outrancié de Peter Hook, imitant allègrement les pauses à la Keith Richard, entre clins d’œil au public et riffs efficaces. Sinon, il avait Crystal, le morceau d’ouverture de “Get Ready”, qui contient quand même deux solos de basse.

Beck et Air se sont retrouvés sur quelques titres de l’album “10 000 Hz Legend”, et notamment The Vagabond, qui démarre sur un mélange de folk et de blues. On y entend un harmonica teinté d’americana, c’est assez calme et beau, puis le titre bascule, avec plein de claviers vaporeux ainsi que des beats légèrement électro. J’adore ce titre, qui synthétise assez bien le style des versaillais et du californien.

Je me souviens avoir pas mal écouté “Remué” de Dominique A suite à une rupture. Pour ceux qui auraient envie de tenter l’expérience sachez que c’est une très mauvaise idée. J’en ai donc voulu à Dominique A de m’avoir déprimé comme ça, mais lorsque “Auguri” est arrivé, cette année là, j’y ai quand même posé une oreille curieuse, et je trouve que sa collaboration avec John Parish lui a permis de composer certains de ces meilleurs titres. Le très abrasif Pour La Peau est celui qui me plait le plus : Le texte est déprimant, mais les guitares sont assez lourdes. Attention sur la vidéo il joue en accoustique, mais la voix reste superbe !

Dans le genre excellent groupe qui va connaître son quart d’heure de gloire avant de disparaître, The Beta Band s’impose en cocu de cette décennie. “Hot Shot II” est leur deuxième album, et Square synthétise à merveille ce mélange de hip hop décontracté à la Beck avec cette touche de psychédélique hérité des Pink Floyd. Le clavier n’est jamais loin de la boite à rythme, la basse est jouée live et envoie un groove légèrement entêtant. Sera redécouvert en 2020 par ce qui ressemblera encore à une presse musicale …

A l’époque le téléchargement illégal commence déjà à se diffuser largement, mais l’industrie du disque fait encore la sourde oreille, cependant on commence à trouver quelques sites qui proposent légalement du MP3. Je surfais souvent sur Epitonic, et en parcourant le catalogue, je tombe sur Last Nite, d’un jeune groupe de New Yorkais, The Strokes. L’album “Is This It” sort en Octobre, juste après la chute le 11 Septembre des tours du World Trade Center. C’est la fin du bonheur, mais ce n’est pas grave, le rock est de retour …

Pour écouter les cinq morceaux sur Spotify, cliquez ou ici ou encore

A demain pour 2002 !

2 thoughts on “Rétrospective de la décennie : l'année 2001

  1. 2001 a été une très grande année de cette décennie. Pour moi, c’est :

    _ « Des visages des figures » Noir Désir au firmament ! Ultime chant du cygne avant son apogée ?????
    _ “It’s A Wonderful Life” de Sparklehorse

    Mais aussi, comme toi:
    _“Get Ready” New Order, j’aime tellement Joy Division que…
    _ The Beta Band, sacré groupe inclassable et délirent !
    _”“Remué”” Dominique A, je connais moins cet album là.
    _“10 000 Hz Legend” de Air est un de leurs disques que je préfère, le plus Floydien dans les envolées lyriques…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *