Blake E/E/E – Border Radio


Lorsqu’on écoute Holy Dub de Blake E/E/E, le titre qui fait l’ouverture de ce premier album, on croirait presque entendre les lignes de basse profondes de Jah Wobble lorsqu’il officiait chez Public Image Limited, ou encore celles que l’on retrouve sur ses disques en solo. Holy Dub, voilà donc un titre qui porte bien son nom tant il évoque à nos oreilles une chaleur somme toute caribéenne.

Pourtant, dès le deuxième titre, Blake E/E/E change complètement de direction avec New Millenium’s Lack Of Self Explanation. Sans s’en rendre compte on se retrouve au milieu d’une espèce de freak-folk, où l’on entend quelques arpèges joués sur une guitare acoustique, des voix psychédéliques, beaucoup d’écho et de réverbération, évoquant quelque peu le “Sung Tong” d’Animal Collective. La surprise est alors de taille et l’effet plutôt bien réussi. Le groupe navigue alors entre dub et folk lysergique au gré de ce disque qui s’annonce comme une bonne découverte.

Voilà donc une bien jolie surprise en provenance d’Italie, et qui se conclue sur quelques notes de banjo avec Saint Lawrence Tears, venant nous calmer les neurones après l’immense Dub-Human-ISM, long morceau de dix minutes ayant pour ambition de rassembler Nashville et Knigston. Voilà un bon métissage musical que l’on espère encore revoir sur un prochain disque …

Article publié sur le site Indiepoprock.net

Par Mathieu

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *