Le sous-sol de la honte de Random Songs : Anthrax et leur reprise de Bring The Noise


« La route vers la vérité est longue et semée d’embûches », c’est avec ces mots que JC Menu parlait de ses premiers émois musicaux, pas forcément recommandables, dans sa superbe BD autobiographique et rock, « Lock Groove Comix » sortie chez l’Association. On a tous commencé par écouter quelques groupes honteux, et pour ma part, adolescent, j’ai posé mes oreilles sur du hard-rock, et en particulier celui d’Anthrax, mené par le guitariste chauve, Scott Ian.

Ce groupe fut l’une des bonnes raisons qui convainquit mes parents de me faire écouter autre chose, et je ne leur dirais jamais assez merci de m’avoir fait découvrir l’émission de Lenoir qui me permit de sortir de ces groupes de chevelus pour me plonger dans les plus grands fleurons du rock indépendant. Bien des années après, j’ai reposé une oreille sur « Attack Of The Killer B’s », une compilation d’Anthrax que je passais beaucoup au collège, et le verdict est difficile, il n’y aucun titre d’intéressant à sauver de ce disque à part peut être la reprise de Bring The Noise. A la base ce morceau est l’une des bombes hip-hop de Public Enemy que l’on peut entendre sur le chef d’œuvre « It Takes A Nation Of A Millions To Hold Us Back », mais Terminator X et Flavor Flav ont décidé de collaborer avec Anthrax pour en faire une version plus électrique, qui connut un certain succès au début des années 90.

Même si je garde une préférence pour la version originale, cette reprise mélange allégrement grosse guitare et flow précis, qui officialisa en 1991 la naissance du rap-metal, fleuron de la musique parfaitement raccords avec la frustration adolescente masculine qui prend pour excuse à un headbang n’importe quel morceau écrit avec des power-chords. Une espèce de bourrinade qui tâche, où breaks qui tuent et gros riffs avancent tel une horde d’éléphants lâchés dans un magasin de porcelaine. Toujours est-il qu’en 2009, je trouve encore ce morceau parfaitement écoutable, une sorte de défouloir sympathique. La suite on la connaît, Rage Against The Machine et ces abrutis de Limp Bizkit

Mine de rien ce morceau me permettait de découvrir aussi Public Enemy, un grand groupe de hip-hop, me remettant vers les chemins de la vérité. Alors je vous propose maintenant de réécouter le Bring The Noise original qui groove quand même bien.

Par Mathieu

A lire aussi :

One thought on “Le sous-sol de la honte de Random Songs : Anthrax et leur reprise de Bring The Noise

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *