Gâtechien – 4

Le disque trainait dans mon étagère depuis quelques temps déjà, et je m’étais dit qu’il fallait que j’écrive dessus un jour. « 4 » de Gâtechien, voilà un excellent album de punk-hardcore à l’ancienne, quand Black Flag tournait dans un van avec des flyers dessinés par Raymond Pettibon, quand Ian MacKaye était encore le chanteur de Minor Threat et lançait le mouvement Straight Edge, quand Mike Watt jouait encore avec D. Boon dans les Minutemen. Faux Départ.

Gâtechien est un duo français constitué de Laurent Paradot (basse et chant) et Florian Belaud (batterie et chœurs). A priori, un groupe constitué juste d’une section rythmique pourrait donner l’impression d’une certaine froideur, voire d’une certaine pauvreté dans la composition, mais c’est une contrainte que Gâtechien a sû rapidement écarter, tant leurs morceaux énervés font preuve d’une certaine puissance et richesse sonore. Un disque qui n’est pas sans rappeler l’énorme « House Of » de Girls Against Boys, d’ailleurs « 4 » a été produit par Ted Niceley. Faux Départ.

Des riffs de basse saturés, des rythmiques rageuses, un chant braillard et surtout un ensemble de compositions très mélodique font de « 4 » un de ces disques redoutables que l’on se passera sans hésiter pour des moments difficiles afin d’y reprendre une indéniable énergie. Une minute et quarante six secondes, le genre de titre parfait pour ouvir un album, la basse est branchée sur une distorsion et ça envoie dans les oreilles, ça fonce à toute vitesse, comme un morceau caché de Fugazi, oublié sur « Repeater ». Faux Départ.

( ♫ ) Gâtechien – Faux Départ

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Par Mathieu

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *