Kristin Hersh – Hips And Makers

Lorsque j’ai découvert ce premier disque solo de Kristin Hersh, je me souviens avoir été frappé par une légère gène, je ne m’attendais pas à être secoué par le trop plein d’émotions que véhicule cet album joué à fleur de peau. Pour Kristin Hersh, ce disque est arrivé à la suite de multiples ruptures après « Real Ramona », le dernier effort des Throwing Muses qu’elle réalise avec sa demi-sœur Tanya Donelly. A l’époque, Kristin Hersh divorce aussi de son premier mari et perd la garde de son fils. C’est donc cette étape chaotique qui sera le sujet de « Hips And Makers, qu’elle réalise toute seule avec une guitare acoustique, accompagnée par moment du violoncelle de Jane Scarpantoni. Le genre de disque idéal pour que le temps ralentisse, rien qu’un instant …

Difficile de ne pas penser à tous ces aléas en écoutant Your Ghost, titre poignant et mélancolique. Placé en ouverture, il semble faire référence aux  périodes successives de vulnérabilité que traverse la chanteuse, notamment avec ce triste refrain « I think last night / you were driving circles around me ». On y entend aussi Michael Stipe dans les chœurs et ça file instantanément la chair de poule. C’est le genre de titre tout simple mais d’une telle beauté que je pourrais l’écouter en douce, encore et encore, le genre de titre idéal pour que le temps ralentisse, rien qu’un instant …

En contrepoint avec les mélodies électriques des Throwing Muses, Kristin Hersh met en musique son spleen avec quelques accords de guitare acoustique et cherche rapidement une sortie, notamment sur le superbe Houdini Blues, prompt à tirer quelques larmes à ces auditeurs les plus sensibles. Comme un moment d’introspection, comme une forme d’inventaire, où Kristin Hersh nous annonce son envie viscérale de changer : « I Swear I’ll Call When I ‘m Free From Me / We Should All Be Free ». Le genre de titre idéal pour que le temps ralentisse, rien qu’un instant …

En ce moment, avec la chaleur et la fatigue de cette année plutôt intense, j’aime bien me passer « Hips And Makers ». Un disque pour s’arrêter, un disque simple, un disque à fleur de peau, idéal pour entrenir un certain détachement avant de repartir tout doucement. Le genre de disque idéal pour que le temps ralentisse, rien qu’un instant …

( ♫ ) Kristin Hersh – Houdini Blues

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Par Mathieu

One thought on “Kristin Hersh – Hips And Makers

  1. ça fait du bien de te lire sur K Hersh et les Throwing Muses car ça me rappelle mon adolescence… Ce doux souvenir des Thorwing Muses au Vooruit de Gand en 1995, de Belly la même année et des Breeders de 1993 à nos jours… Qu’est-ce que je ne donnerais pas pour une reformation des Muses pour nous jouer The Real Ramona en intégralité ??? Snif Snif 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *