Björk & Dirty Projectors – Mount Wittenberg Orca

L’album trainait sur mon disque dur depuis quelques mois. Signes des temps modernes, les morceaux se trouvaient sur le bureau virtuel de mon ordinateur, là devant moi, et je n’avais pas pris la peine de les écouter, alors que j’avais fait une donation de sept dollars à Björk et Dirty Projectors pour soutenir la conservation marine et aussi pour écouter avec curiosité la musique issue de cette rencontre.

Il faut dire que j’étais passé à côté de « Bitte Orca » l’année dernière, un très grand disque que j’ai eu depuis l’occasion d’écouter après l’avoir trouvé en vinyle par le plus grand des hasards chez un disquaire qui le revendait d’occasion. J’étais donc curieux de voir comment les vocalises et les arrangements tarabiscotés de Dave Longstreth pouvaient cohabiter avec la voix de lutine de Björk ? Plutôt bien après une première écoute, même si le choix de mettre les voix trop en avant s’est révèlé un peu trop crispant après une écoute prolongée du disque. J’aurais aimé quelque chose de plus barrée, qui se rapproche  de « Bitte Orca », même si le minimalisme de cette collaboration permet à Dirty Projectors et Björk de travailler sur des directions musicales différentes, ce qui m’intéresse toujours à priori dans la démarche de créative d’un artiste …

Parfois je repense à cette période où j’écoutais beaucoup Björk (j’ai arrêté juste après avoir vu son film avec Lars Von Trier …) ,  surtout « Homogenic » avec ses orchestrations technos. Je retrouve parfois le même sens du travail qui a été alors porté sur les voix dans cet EP. Pourtant les parties instrumentales restent légères en comparaison à l’album de Björk. Une guitare lointaine et quelques rythmiques, une sorte de manifeste minimaliste lo-fi qui s’écoute tout doucement. Ca tombe bien les morceaux passent plutôt bien, un casque sur les oreilles, devant son ordinateur, en cette période de fin de mois août …

( ♫ ) Björk & Dirty Projectors– No Embrace

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Par Mathieu

Sinon on en parle ici aussi chez Toujours un coup d’avance.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *