Fair Fjola – Spring Of 2010 EP

Ce doit être le dessin qui m’a attiré, le trait ressemblait à celui de Jeffrey Brown, immense auteur de comics intimistes tel que « Clumsy » ou encore « Big Head ». D’ailleurs il n’y a pas que le dessin de cet EP qui est magnifique, le reste du packaging, fait main, est tout aussi beau. Une commande passée sur le site du label Auris Apothecary et c’est donc au milieu d’une cassette pour 8-pistes recyclée que j’ai découvert un mini-cd contenant les cinq jolis morceaux de Fair Fjola, du folk lo-fi qui donne envie de quitter la ville pour aller vivre dans une ferme, de courir dans les champs et de se laisser pousser la barbe.

Ce n’est qu’un avant goût de ce que peut offrir Auris Apothecary, label dont l’identité visuelle est particulièrement réussie. Des cassettes customisées, des disquettes, des vinyles, ça sort de l’ordinaire, ça surprend et ça fait de beaux objets. La musique est tout aussi réussie, les musiciens de Fair Fjola remontent aux sources de l’americana et montrent en cinq titres qu’ils connaissent jusqu’aux bouts des doigts leurs références à Bob Dylan.

On enregistre alors en famille, on prend les guitares folks, les ukulélés, l’harmonica, un peu de batterie par-ci, un peu d’électricité par-là, mais pas trop. On chante en alternant les voix, un coup ce sont les soeurs Veronica et Eileen Coria, un coup c’est le frère Sebastian Coria, ça se répond en faisant les chœurs. Nous nous retrouvons à écouter de très belles compositions, au songwriting classique, comme Settle qui semble avoir été enregistrée dans une grange, Seemingly Safe avec ces voix à la June Carter, ou encore Indian Summer et son piano qui transpire.

Cinq titres et pas loin d’une vingtaine de minutes de folk simple, agréable à écouter, un peu plus accessibles que les exigeances expérimentales et distordues de certains autres groupes d’Auris Apothecary. Si vous avez quelques euros à dépenser, l’objet se trouve ici. Et maintenant j’hésite à récupérer la boîte de disquette de Pendra Gon

( ♫ ) Fair Fjola – Settle

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Par Mathieu

3 thoughts on “Fair Fjola – Spring Of 2010 EP

  1. Salut Mathieu.
    C’est vrai que le dessin rappelle celui de Jeffrey Brown, même fausse simplicité graphique. Et le packaging du disque et l’identité visuelle du label sont très original (tout comme les supports) !
    C’est comme l’album éponyme de Fever Ray l’année dernière dont j’aurais juré, au début, que la pochette avait été dessinéé par Charles Burns.

    La musique de Fair Fjola est très belle, convoquant les grandes heures de l’Americana électrique à la Neil Young, Wilco ou Dylan comme tu le dis si bien dans ton post.
    Une belle découverte.

    1. J’ai d’abord acheté l’objet et après la musique était une très bonne surprise !

      Le reste du packaging des disques d’Auris Apothecary est assez bluffant aussi.

      Et pour le Fever Ray, j’avais pensé aussi à Charles Burns 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *