Serge Gainsbourg – Requiem Pour Un Con

J’aime bien écouter de temps en temps Requiem Pour Un Con de Serge Gainsbourg, c’est le genre de petit plaisir musical qui vous venge de tout ces abrutis qui viennent vous pourir la vie, et qui vous rappelle combien on a manqué de courage pour dire tout ce qu’on pensait des abrutis en question. Le morceau est simple et quasi parfait : un break de batterie devenu légendaire, une ligne de basse bien trappue, un petit riff de guitare au loin et le texte de Gainsbourg, « Je l’ai composé spécialement pour toi / A ta mémoire de scélérat ». Un petit concentré de méchanceté salutaire qui apparaît dans le film « Le Pacha », un polar mou de Georges Lautner qui mettait en scène un Jean Gabin qui aurait dû déjà partir en retraite. Au cours du film, on y croise Gainsbourg en studio qui est en train d’enregistrer Requiem Pour Un Con, dont voici les quelques images.

La suite on la connaît, Gainsbourg est devenu célèbre bien au delà des frontières françaises, et on ne compte plus le nombre de groupe qui ont samplé ce fameux break de batterie. En 1999, Lou Barlow, alors en pause de son Sebadoh, s’occupait de construire quelques-unes de ses plus belles compositions pop avec John Davis et décide de sampler le Requiem Pour Un Con en hommage à Gainsbourg dans un titre appelé sobrement Serge. C’est le quatrième titre de « One Part Lullaby », le dernier album de The Folk Implosion, sûrement leur meilleur. Lou Barlow et John Davis y rajoutent quelques guitares, une once d’électricité supplémentaire qui donne au titre une dimension plus rock.

( ♫ ) The Folk Implosion – Serge

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Quatre ans plus tôt, Mick Harvey enregistre un album de reprises en anglais avec les titres les plus marquants de Serge Gainsbourg, « Intoxicated Man » réussit plutôt bien son pari, ce qui entraine une suite deux ans plus tard. En deuxième position dans la tracklist de « Pink Elephant » on retrouve Requiem … qui est la version anglaise de Mick Harvey du Requiem Pour Un Con. On retrouve donc le fameux break de batterie, une basse encore plus volumineuse, et un supplément d’orgue (« Ecoute les orgues / elles jouent pour toi / Il est terrible cet air là »). Ca lorgne parfois du côté des Bad Seed, la reprise est excellente, et bizarrement je pense parfois à Scott Walker qui reprenait Jacques Brel en anglais lui aussi.

( ♫ ) Mick Harvey – Requiem …

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Enfin, il y a quatre ans, Beck, grand fan de Gainsbourg sample à son tour la batterie et la basse de Requiem Pour Un Con sur Horrible Fanfare, étrange morceau de bravoure de dix minutes qui vient conclure « The Information ». Beck avait déjà fait un hommage à « Melody Nelson » avec Paper Tiger que l’on peut entendre sur « Sea Change », mais avec Horrible Fanfare on part un peu plus vers de l’électro légerment psychédélique. Je me souviens que je n’avais pas complètement accroché à « The Information », je le trouvais peu inspiré. Aussi étrange que cela puisse paraitre j’ai très envie de le redécouvrir maintenant, comme un disque mal compris que l’on réécoute avec une nouvelle interprétation .

( ♫ ) Beck – The Horrible Fanfare

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Par Mathieu

3 thoughts on “Serge Gainsbourg – Requiem Pour Un Con

  1. Salut.

    Ce fameux break de batterie, comme le “funky drummer” de James Brown, deux passages musicaux légendaires !!!

    Je ne connaissais pas ce titre de The Folk Implosion, véritable tuerie rock et psychédélique (ah, cette guitare) !!!

    Le Mick Harvey, tout aussi réussi. Et la comparaison avec Scott Walker reprenant “Au suivant”, devant alors “Next”, est plutôt juste et pertinente.

    Quand à Beck, j’avais beaucoup aimé “The Information” (ma critique ici : ), lui le grand fan de Gainsbourg.

    Dans le rayon reprise de Serge, à écouter “Karmacoma” remixé par Portishead qui sample “Cargo culte” tiré du mythique “L’histoire de Melody Nelson” !!
    C’est dans “Karmacoma Ep” de Massive Attacks (1995) !!!!

    Serge, même mort, n’en finit pas de faire parler de lui !!!!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *