Lift To Experience – The Texas Jerusalem Crossroads

C’est assez tardivement que j’ai découvert ce disque. Pourtant, un ami m’en avait beaucoup parlé avant de me proposer d’aller voir Lift To Experience en concert. Une occasion ratée, mais j’ai fini par voir Josh T. Pearson, seul en concert aux Mains d’œuvre en 2006 ; un grand moment d’intensité, que ce soit dans le chant et la façon dont l’ancien leader de Lift To Experience jouait de sa guitare électro-acoustique. Il avait eu la bonne idée de la brancher sur un gigantesque ampli à lampe avec une grosse pédale de distorsion, était-ce la Pro Co Rat que l’on peut voir sur la pochette de « The Texas Jerusalem Crossroads » ?

« This / Is The Story / Of Three Texas Boys ». C’est avec ces quelques mots que Josh Pearson, entouré de Josh Browning à la basse et Andy Young à la batterie, démarre Just as was Told avant qu’une vague de distorsion nous tombe sur les épaules telle une chape de plomb en pleine canicule. Lift To Experience c’était le vrai retour du shoegaze, certe un peu improbable pour des texans, mais sûrement meilleurs que certains imposteurs qui ont depuis découvert les pédales de saturation, et sûrement aussi bon que A Place To Bury Strangers. Parfois le groupe s’arrête et il ne reste plus que Josh T. Pearson, tout seul à la guitare avant que le déluge sonore ne reparte, jamais la fièvre ne semble baisser …

Car c’est peut être ça qui rendait ce groupe à part, le supplément d’émotion dans la voix de Pearson. Après ce disque, Lift To Experience a splitté. Je l’ai un peu oublié avant de le réécouter pour ce fameux concert aux Mains d’œuvre en 2006. On pouvait y voir Josh Pearson assis avec son chapeau de cowboy et une barbe gigantesque. Je me souviens avoir été marqué par les coups de botte qu’il donnait rageusement pour marquer la rythmique.  Il y avait toujours ce déluge de distorsion guitaristique, un couple d’amis présents au concert ne s’en sont d’ailleurs pas complètement remis …

Dix ans plus tard, Josh T. Pearson s’apprête à sortir enfin un second disque après quelques collaborations en solo et de nombreux concerts intenses. Il est posssible qu’il ne soit pas aussi beau que ce « Texas Jerusalem Crossroads », mais ça vaut quand même le coup d’attendre …

( ♫ ) Lift To Experience – Just As Was Told

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Par Mathieu

7 thoughts on “Lift To Experience – The Texas Jerusalem Crossroads

  1. Je les ai vu en concert lorsque le groupe existait encore (2002?)(2001?) à La Cigale. Quand il est arrivé sur scène il a tourné tous les potards de son 3 corps Marshall à donf’ et nos oreilles ont saigné durant tout le concert…

    1. Ah bah oui, c’était assez similaire en solo, avec juste une guitare électro-accoustique, et un énorme ampli à lampe …

  2. Cet album, je ne sais même plus quand je l’ai acheté exactement… probablement à sa sortie… et c’est un des rares disques des années 2000 que j’écoute encore régulièrement avec autant de fascination. Ces morceaux épiques auraient eu tout pour être casse-gueule avec bon nombre de groupes… là c’est fluide, sauvage et captivant de bout en bout. Une mauvaise pensée me ferait presque dire – ah soudain jeff buckley fait de l’excellente musique -, mais je me perds…
    Quel regret de ne pas les avoir vus live, j’espère que le nouvel album sera au minimum élégant… etje ferai une séance de rattrapage…
    Je regardais les notes de pochette il n’y a pas longtemps, tiens co-mixé par Robin Guthrie… Alors oui shoegaze, folk shoegaze 🙂

  3. Hello.

    C’est marrant que tu parles de ce disque car je suis en train de le découvrir suite à un papier publié chez “Des Oreilles Dans Babylone”.
    Je ne sais pas comment j’ai fait pour louper ce groupe et ce disque. Et ce Josh T. Pearson a l’air d’être un sacré lascar, le genre de type tellement à fond, talentueux et intègre qu’il transpire “rock” par tous les porcs de sa peau !!!
    Quelle découverte en tout cas et je suis content de voir que, comme moi, d’autres ont aussi cédé à la tentation !
    Leur musique ? Rock indépendant avant tout, shoegaze, post & space rock, folk…Comme a dit si justement Burzinski : “folk shoegaze” !!!

    A + +

    1. Il est devenu plus folk ces derniers temps le Josh T. Pearson, mais sur Lift To Experience on navigue entre rock shoegaze et des passages plus calmes (plus folk …)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *