Xeno And Oaklander – Sentinelle

Il se tenait assis devant sa table à dessins, à griffonner quelques croquis peu inspirés pour une illustration publicitaire, dehors il pleuvait, les gouttes tombaient mollement sur le toit de sa petite chambre de bonne, située au dernier étage d’un vieil immeuble du 11eme arrondissement. A côté de ses pinceaux il y avait une petite radio, entre les infos qui annoncaient la prochaine élection présidentielle comme une confrontation entre Giscard d’Estaing et Mitterand, il entendait parfois un morceau d’Elli & Jacno qui passait. Curieusement, ça lui rappelait son weekend …

Il avait été invité chez Gilles, qui vivait dans un grand appartement avec sa copine, mais c’était difficile de savoir encore s’ils étaient encore ensemble, surtout depuis leur retour de vacances dans une petite maison à Montpellier. Gilles était le genre de bourgeois énervant qui savait plutôt bien utiliser l’argent de ses parents. Ce soir il y avait du monde, de la musique, du vin et de la bière. Il y avait cette fille qui s’était mise à jouer de la guitare acoustique, une Epiphone poussiéreuse qui trainait dans le salon de Gilles. Elle s’était mise à reprendre Ziggy Stardust, son look androgyne collait bien au morceau, certains avaient applaudi, d’autres avaient ri avant de reprendre un shot de vodka. Son petit ami lui n’avait pas trop aimé ce numéro, il était bassiste dans un groupe de post-punk français, à moins que l’on ne dise Cold-Wave, il ne savait plus quel terme il fallait employer …

Il ne se rappelle plus bien comment la soirée s’est terminée, çadoit être le vin. Il a marché ensuite une heure dans les rues de Paris au petit matin avant de prendre un café dans le rade pourri mais engageant qui se trouvait en bas de chez lui. Dans la chambre, il continuait de faire des illustrations inspirées de vieilles histoires étranges et ésotériques, avec en fond sonore une cassette de 60 minutes que lui avait donné la fille au look androgyne. Il écoutait attentivement ces nouveaux groupes français qui jouaient beaucoup avec des synthétiseurs Roland SH101, des TB303, des boites à rythmes TR505, le son était étriqué, les paroles étaient simples et parfois poétiques; une certaine forme de légèreté qui l’aidait à dessiner.

Il avait discuté avec la fille au look androgyne après sa reprise de Ziggy Stardust, un peu éméché par les verres de vin, il lui avait parlé de ses travaux en tant qu’illustrateur dans la publicité, un boulot alimentaire pour le moment car il souhaitait se lancer dans la bande dessinée. Pas des trucs colorés en 46 pages, mais plutôt des albums longs, en noir & blanc, et autobiographique. Il n’osait pas lui parler des problèmes de santé de son frère, de la violence sourde qui régnait dans sa famille, de sa colère retenue comme un moteur de ses dessins si froids. Elle l’écoutait en riant, après tout c’était la fête ; puis elle est partie avec son petit ami qui était bassiste dans un groupe de post-punk français à moins que l’on ne dise Cold-Wave, il ne savait plus quel terme il fallait employer … « Ce sont des villes / Des Citées marines / qui avancent lentement au soleil levant / la lune pleure, la lune se lève ».

( ♫ ) Xeno And Oaklander – Saracen

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Par Mathieu

One thought on “Xeno And Oaklander – Sentinelle

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *