Sufjan Stevens – All Delighted People

Ca doit venir de Noël, les vacances en famille, les paquets cadeaux, les enfants qui dessinent calmement. C’est l’occasion d’une pause en cette période de l’année, alors on sort les albums de Sufjan Stevens … Ca doit venir de son coffret en quintuple disques gavé de morceaux écrits pour la période de Noël, l’écoute de Sufjan Stevens est plutôt bien adapté pour ce moment de l’année. Mais au lieu de ressortir son « Age Of Adz » boursouflé comme un brownie étouffe-chrétien, j’ai préféré passer « All Delighted People », beaucoup plus folk et pop …

Peu importe si ce disque sonne comme la plupart de ses autres albums, comme « Seven Swans » ou « Illinoise », peu importe l’absence d’aventure et d’originalité, peu importe les boursouflures chrétiennes que l’on peut entendre sur All Delighted People ou encore From The Mouth Of Gabriel, ce disque renferme malgré tout quelques beaux passages tout en douceur acoustiques. Sur Enchanting Ghost et Heirloom, assurément les meilleurs moments de ce disque, Sufjan navigue entre le précieux et l’orchestration, entre l’arpège joué sur la guitare folk et la terrible fanfare, toujours à la limite de l’emphase. C’est dans  ces moments là que je le préfère, bien plus que ses imitations de Kanye West, comme sur l’obèse « Age Of Adz ».

Et puis il y a Arnika, qui sonne un peu comme de la pommade pour les douleurs, ça s’écoute tout seul en cette période de fin d’année. Tant pis si Sufjan a déjà joué dix-mille fois ce genre de titre, il ferait presque oublié la miriade de disque vite écouté et vite oublié en 2010, des trucs comme les Local Natives, le genre de groupe pop interchangeable avec tant d’autres, que l’on aura aucun scrupule à les ignorer en 2011, pour mieux aller s’aventurer dans des territoires musicaux inexplorés. En attendant, c’est la trêve, et on se repose un peu les oreilles avec ces trois morceaux de Sufjan

Alors oui tout n’est pas à garder sur cet EP (chez Sufjan, l’EP dure une heure environ, tout en proposant des morceaux de onze et dix-sept minutes), j’ai tendance à ne pas trop m’attarder sur les deux versions d’All Delighted People, ou encore ce truc dégoulinant qu’est Djohariah, mais c’est dans les petites choses confectionnées avec un certains sens de l’artisanat que ce disque se révèle touchant, sans être un chef d’œuvre. C’est les vacances de Noël, demain on passera à autres choses …

( ♫ ) Sufjan Stevens – Arnika

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Par Mathieu

4 thoughts on “Sufjan Stevens – All Delighted People

  1. Allez encore un petit effort et tu vas finir par suivre le twitter de Ashmattic Kitty Records dans l’attente de nouvelles du beau et merveilleux Sufjan Stevens 😉
    Plus sérieusement cet EP est superbe et je le trouve plutôt bien dans son rôle de transition avec le reste finalement, puisqu’il reste dans la continuité et ouvre des portes foltronica. J’en serais restée volontiers au folktronica sans trop de soucis plutôt que ce qui est arrivé par la suite…

    1. Il ne faut pas trop abuser des choses trop sucrées Cécile 😉
      Sinon, le disque reste quand même assez folk et pop, pour la foltronica, j’ai une préférence pour des trucs comme Bibio (mais c’est plus cérébral, j’en conviens …)

  2. Salut à toi.

    Malgré que j’avais beaucouplu et entendu ça et là parler de lui, je n’avais aucun disque de Sufjan Stevens. J’étais totalement passé à coté. Je ne sais pourquoi. Mais j’ai son dernier “The Age of Adz” qui m’a carrément scotché ! Je trouve que cet album est le mariage réussi entre le folk, l’indie pop et l’electronica.
    Orchestrations XXL, arrangements d’orfèvres, folk songs élégiaques, savoir faire mélodique, minimalisme “robotique”, rythmique électronique. C’est LE disque de Folktronica parfait !
    Mais je lis autant de critiques négatives que dithyrambiques. Perso, je l’aime et il me touche enormément. Mais est-ce c’est que je le découvre avec ce disque ? C’est exactement comme pour “Penny Sparkle”, le dernier mais premier pour moi, de Blonde Redhead (je me suis rattrapé depuis). Il ne me reste plus qu’à faire de même avec lui….

    A + + + +

    1. Pour le Blonde Redhead je garde une préférence pour les premiers, qui sonne beaucoup comme du Sonic Youth, et Misery Is Butterfly. En revanche je n’ai pas du tout accroché sur les deux derniers, les comparaisons avec Mylene Farmer sont un peu dur, maisje n’ai pas aimé ces deux disques.
      Comme indiqué sur le commentaire précédent, Bibio c’est pas mal non plus pour du Folktronica

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *