Earth – Angels Of Darkness, Demons Of Light 1

Les musiciens venaient d’arriver sur la scène située au fond du bar. Au milieu de la fumée, on jouait sur une grosse contrebasse avec un archet, on plaquait des accords sur les basses et les guitares puis on laissait résonner, la batterie était répétitive sans être trop froide ; les sons qui en sortaient avaient quelques choses d’hypnotisant tout en gardant une forme assez primitive, quelques choses qui s’apparentaient au blues.

Dans la salle, au milieu des punks, la blonde et la brune dansaient sous les yeux d’un homme habillé comme un détective privé. Il avait les cheveux plaqués en arrière, portait un long imperméable et fumait une vieille cigarette. Il semblait un peu à part au milieu de tous ces gens. Sans trop savoir pourquoi, un étrange trou était derrière lui. Au travers on pouvait y voir les vieilles ruines d’une maison. On raconte qu’elle a brûlé il y a trois ans dans d’étranges circonstances. Personnes n’a osé reconstruire autre chose au milieu du charbon noirci dont on pouvait imaginer facilement la forme d’une main crispée.

Quelques heures plus tôt, il avait jeté quelques mots sur sa machine à écrire. Il l’avait emporté dans un coffee shop, et il s’était mis à regarder les gens qui passaient. L’enquête n’avançait pas beaucoup, et une étrange musique instrumentale, longue, sombre et nonchalante sortait des hauts-parleurs du coffee shop. Il prenait un café avec beaucoup de sucres et un muffin tout en réfléchissant à quelques hypothèses trouvées à propos du meurtre qu’il devait résoudre. En face de lui, il y avait un étrange couple de vieux retraités qui le regardaient avec une expression qui mélangeait le  sourire béat et le rictus effrayant. Il avait l’impression qu’ils devinaient tout ce qu’il allait faire …

Dans la forêt, on pouvait voir les feuilles des arbres s’envoler à cause du vent froid. Il se tenait là, car au bout du chemin il y avait une vieille cabane qui faisait partie de la piste qu’il suivait. Il faisait nuit noire, il avançait seul avec juste l’éclairage d’une lampe torche. Il s’approcha de la porte, il sorti la main de la poche de son imperméable puis il la posa sur la porte afin de l’ouvrir. Le lendemain il avait disparu …

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Par Mathieu

3 thoughts on “Earth – Angels Of Darkness, Demons Of Light 1

  1. Quel texte à l’ambiance quasi lynchéene…Est-ce le début d’un roman, sorte de polar sous fond de rock’n’roll ?????? J’imagine 1 des 5 titres de “Angels of Darkness, Demons Of Light 1” passé sur les baffe du coffee shop. Si ce texte n’est que le début de….je serais curieux de lire sa suite !!!!!

    Cet album de Earth est superbe, comme certains grands vins particuliers long en bouche mais superbe !!!

    1. Ah oui, c’est une bonne idée que l’on m’a déjà soumis. Raconter un histoire sur plusieurs chroniques de disque. Il faut que je réfléchisse un peu à la forme, mais ça me permettrait de passer à un format plus long.

      Sinon, oui, ce nouvel album de Earth est superbe …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *