Seefeel, Dirty Beaches et Postcards

Il y a beaucoup de sonorités étranges sur le dernier album de Seefeel, groupe que je ne connais pas assez et dont j’ai juste écouté d’une oreille distraite « Quique » et l’EP « Pure Impure ». Il y avait là dedans des compositions en provenance du rock shoegaze, de la dream-pop, mais avec des éléments plus répétitifs, du kraut, le début de l’électro, du post-rock, des samples. Aujourd’hui, j’aime bien Rip-Run, avec sa basse quasi-dub et l’utilisation de bruits presques mélodieux sur des rythmiques hypnotiques. Un équilibre entre distorsions et répétitions …

( ♫ ) Seefeel – Rip-Run

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

J’étais dans le métro, plongé dans mes pensées, à écouter cet album de Postcard. A côté de moi, il y avait un type qui jouait au Poker Texas Hold’Em sur son Iphone, et moi j’étais en train de passer le morceau Debt. Je ne sais pas quelle dette il devait honorer pour se mettre à jouer ainsi au poker, je ne sais pas non plus si tout ceci était une coïncidence … En tout cas je suis sorti du métro et j’ai continué de marcher tranquillement, en écoutant l’entrelacement de ses guitares, l’une est plutôt claire, à jouer des accords plutôt classiques ; en rythmique c’est toujours eux les meilleurs. Et puis progressivement on entend une deuxième qui s’installe insidieusement avec une lointaine distorsion presque shoegaze, dans laquelle on a envie de doucement se réfugier …

( ♫ ) Postcards – Debt

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Le taxi roule dans les rues de Paris, comme dans le titre de Dirty Beaches, dont j’ai découvert la cassette « Night City » il y a quelques jours, après un retour de concert. C’est lo-fi à souhait, c’est hypnotique et répétitif aussi, mais dans un autre genre que Seefeel. On ne sait pas trop d’où ça sort ? D’où ça vient ? Comment c’est fait ? Et qui l’a fait ? D’ailleurs je préfère ne plus trop me poser de questions sur cette musique, juste l’écouter la nuit en regardant les immeubles de Paris défiler à travers la vitre du taxi qui avance … Il y a un EP sur Spotify ...

( ♫ ) Dirty Beaches – Night Drive

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Par Mathieu

4 thoughts on “Seefeel, Dirty Beaches et Postcards

  1. Hello.
    L’album éponyme de Seefeel (qui est de retour après + de 12 ans de silence) est très atmosphérique, hypnotique et répétitif. Ce disque est le mariage réussi du rock (shoegaze, dream pop, indie) et de l’électronique (electronica, dub, ambiant). J’aime bien l’écouter ces temps-ci, surtout le soir dans mon lit, le casque sur les oreille. Rêverie et voyage onirique assuré !!!

    Quand à Postcards et Dirty Beaches, je ne connais presque pas.

    Sinon, as-tu écouté le dernier Radiohead ?? Si oui, qu’en penses-tu ???

    A + +

    1. Héhé, oui le Seefeel passe tout seul pour des écoutes nocturnes.
      Sinon, je n’ai écouté qu’une seule fois le dernier Radiohead, je n’ai pas trop accroché pour le moment …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *