The Feelies – Here Before

Si on regarde de plus près, la discographie de The Feelies est avant tout une histoire de rythmes et de rendez-vous. Je me souviens que lorsque j’ai écouté pour la première fois Loveless Love, je me suis demandé d’où sortaient ces guitares qui couraient à toute vitesse derrière cette batterie et ces percussions nerveuses ? Quand est-ce que ces lignes mélodiques allaient enfin ce rencontrer ? Des disques comme « Crazy Rythms » et « The Good Earth » ont défini le cadre du rock indépendant post-velvetien légèrement intello (ça venait sûrement des lunettes qu’ils portaient sur la pochette de leur premier album), quand les guitares sont revenues en force au milieu des années 80. Un élan de jeunesse sonique qui n’a malheureusement pas trouvé de successeur depuis 1991 et son « Time For Witness ».

« Here Before » est leur cinquième album après 20 ans de  pause et juste une reformation en 2008 pour quelques concerts. Pour un groupe qui était quasiment à la retraite, les membres de The Feelies ont le chic pour composer quelques beaux titres enlevés, où les mélodies simples des guitares soulignent toujours aussi énergiquement ce chant timide ; plus loin les rythmiques et les percussions sont toujours nerveuses … « Here Before » donne l’impression qu’ils n’ont rien perdu de leur écriture, on retrouve même avec plaisir des compositions assez proches de « The Good Earth », pas de changement mais en même temps on n’attendait pas vraiment ça d’un groupe comme The Feelies.

« Is it too late / To do it again / Or should we wait/  Another ten / Nobody Knows » c’est avec ces quelques mots que débute Nobody Knows. Un beau texte, personnel et conforme à l’attente qu’un groupe comme The Feelies peut susciter, malgré un solo de guitare un peu fatigué en fin de course. Plus tortueux, Later On calme le rythme et permet aux guitares de retrouver un certain sens de l’aventure et de la dissonance, tandis que le reste des titres avancent à grande vitesse, comme le groupe l’a toujours fait : droit vers son but mais en prenant parfois des chemins détournés, des ponts où guitares, basses et batteries se lancent dans d’étranges circonvolutions.

« Here Before » correspond exactement à l’album que l’on pouvait attendre des Feelies, circa 1993. Alors oui, si vous vous attendiez à quelques choses d’autre vous risquez d’être fort déçus. Mais en y posant une oreille un peu moins chargée de références lointaines, on y entend un disque de retour très réussi et plutôt  touchant. Si on ajoute le fait la météo se prête assez bien à son écoute, je trouve, vous savez ce qu’il vous reste à faire …

( ♫ ) The Feelies – Later On

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Par Mathieu

3 thoughts on “The Feelies – Here Before

  1. Monsieur,
    je n’ai jamais attendu autre chose des Feelies que ce qui m’avait ébloui lorsque, fan de YO La Tengo et rocker tendance JMC et Cramps, j’ai découvert cette façon chevaleresque de faire bruisser la timidité, je découvais en même temps Young Marble Giant…on ouvrait les fenêtres et on faisait prendre l’air au cul dans lequel on avait fiché un balai…Cette façon d’avoir l’air lâche avec béquilles&panache…un panache tel qu’on pouvait se protéger sans effort. Etre à la fois une teigne et un cul-béni. La pop a ce pouvoir-là. Crazy Rythms. Donc, ce petit dernier remplit aussi cette noble et fécale fonction.
    merci mec.

  2. Hello Mathieu.

    N’étant pas un grand connaisseur de The Feelies (c’est un de ces groupes que je connaissais de nom mais à coté duquel j’étais passé), je me suis procuré et j’écoute ce petit dernier “Here Before”. Et je trouve que c’est vraiment un très bon disque, un recueil de pop songs rafraichissantes et gorgées de soleil. Un album de “pop” idéal le matin pour bien démarrer la journée.
    Mélodies simples et efficaces, guitares somptueuses (mélange parfait de guitares acoustiques, électriques, slides, etc..), rythmiques enlevées et entrainantes, voix agréable et discrète, tout en sobriété. Pas de surenchère, juste de l’honnêteté : grande qualité de nos jours !!!

    “Here Before” est vraiment un disque que je n’attendais pas du tout, une très agréable surprise 2011 !!!

    A + +

    1. Du coup, si tu as aimé Here Before il faut absolument que tu écoutes The Good Earth et Crazy Rythms, qui sont deux chefs d’oeuvre de ce groupe !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *