Bonnie ‘Prince’ Billy – Wolfroy Goes To Town

Bonnie ‘Prince’ Billy est de retour et il a pris son temps. Il s’est déroulé presque deux ans depuis « The Wonder Show Of The World », autant dire une éternité pour celui qui nous avait habitué à un rythme de sorties quasi annuel depuis quelques temps. Alors oui, il y a bien eu plusieurs EPs pour attendre, mais l’absence soudaine a créé une envie, et je me surprend, impatient d’écouter « Wolfroy Goes To Town ».

Je retrouve sur ce disque les musiciens de « The Wonder Show Of The World », Emmett Kelly et Shazad Ismaily sont toujours là pour accompagner Will Oldham à la guitare acoustique et Paul Oldham demeure fidèle au poste pour une partie de la production. J’aime beaucoup les titres où l’on entend Will Oldham jouer presque tout seul avec sa guitare acoustique et le reste du groupe qui l’accompagne discrètement, comme sur New Whaling ou encore Time To be Clear.  L’écoute de ces passages si calmes a tendance à me plonger dans une lointaine rêverie qui s’apprécie d’autant plus avec la fatigue de l’automne qui commence à venir.

( ♫ ) Bonnie ‘Prince’ Billy – We Are Unhappy

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Cette fatigue, je la retrouve sur l’immense We Are Unhappy, à la tristesse palpable sur ces six minutes et quarante six secondes. La première fois que j’ai écouté ce morceau, outre l’émotion qui s’en dégage, je me suis aussi rappelé que Will Oldham a déjà composé une vingtaine de disques, sans compter les EPs et les collaborations, de quoi faire rêver en terme de songwriting, et je finis même par me dire qu’à force de pleurer la mort de certains grands artistes, on en oublierait presque l’œuvre de ceux qui, encore vivant, nous accompagnent et seront là pour encore un bon moment, ce qui est plutôt rassurant.

Et puis de temps en temps l’électricité s’invite pour entrainer les mélodies du côté d’une sorte de country ombrageuse, comme sur Quails And Dumplings avec les chœurs impressionnant d’Angel Olsen et son « Fuck Birds In The Bushes » (paroles que l’on retrouve sur un autocollant emballé dans le vinyle). Alors je repense à « Old Joy », à ses forêts, à ses routes, à ses villes, à Will Oldham acteur …

( ♫ ) Bonnie ‘Prince’ Billy – Quail And Dumplings

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Par Mathieu

2 thoughts on “Bonnie ‘Prince’ Billy – Wolfroy Goes To Town

  1. Je ne m’attendais pas au retour de Will Oldham maintenant même si son dernier solo date de 2009 (“Beware” 2009). C’est aussi avec plaisir que je vais le retrouver, comme un ancien pote pas vraiment perdu de vue (j’écoute souvent certains de ces disques) mais pas toujours là.
    Mardi, il passe dans une petite salle de Lyon pour – de 20 €. J’aimerai bien y aller mais c’est en semaine et j’habite à + de 60 km de Lyon (pour les lecteurs lyonnais, c’est pas vraiment Lyon mais Feyzin, à l’Epicerie Moderne). On verra………………..

    Une question me taraude l’esprit, j’aimerai en connaitre ton avis : Est-ce que Will Oldham est l’Héritier principal de Neil Young, son fils spirituel ????????????

    A + +

    1. Je te recommande d’aller le voir en concert même si c’est loin. Pour ce qui est de savoir si Will est le fils spirituel de Neil, je suis bien infoutu d’y répondre (et puis bon, je trouve que ce n’est pas très important, écoutons plutôt leurs disques respectifs, l’un construit une oeuvre depuis 15 ans, l’autre continue de sortir de bons disques à un âge bien avancé)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *