Yeti Lane – The Echo Show

Au début on entend comme une note de synthétiseur qui joue sur une étrange modulation de fréquence. Puis il y a une phrase de guitare, gavée d’écho et de réverbération, amplifiant l’impression de distance. Très rapidement, ça se transforme en un riff distordue, la saturation nous surprend les oreilles avant que quelqu’un ne se mette à chanter d’une voix lointaine. La batterie n’est pas entièrement répétitive, il y a beaucoup de changements de rythme, comme pour mieux aider à placer à tour de rôle le clavier ou la guitare. Au milieu de Faded Spectrum, il y a une courte pause mélodique avant que ça ne reparte dans une espèce de jam psychédélique à écouter dans une salle de concert gavée de lumières stroboscopiques.

Aujourd’hui, le temps est au froid, avec une pointe de soleil, on est partagé entre rester immobile à ne rien faire et sortir pour en profiter un peu. Il y a de cette indécision par moment dans le nouveau Yeti Lane, partagé entre la pop de Grandaddy et la « Kosmische Musik » des années 70. D’ailleurs la pochette qui fait penser à Kraftwerk s’inscrit bien dans ce psychédélisme doux, que l’on pouvait déjà sentir sur leur dernier EP « Twice » ainsi que le set de Yeti Lane au festival Mo’Fo il y a quelques semaines.

J’aime bien Faded Spectrum, Strange Call aussi, et puis tous les petits intermèdes (-, –, —, —-) qui viennent poser une ponctuation, une respiration entre les titres. Par contre, je ne les remercie pas car je ne sais pas si en écoutant les claviers narcoleptiques d’Alba je vais  me décider à sortir un peu pour faire quelques courses en retard ou bien à rester là, à trainer doucement sans rien faire en ce samedi après-midi …

( ♫ ) Yeti Lane – Faded Spectrum

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Texte et photo de Mathieu Gandin

2 thoughts on “Yeti Lane – The Echo Show

  1. Je viens de me procurer que seulement ce disque……..immense disque en fait, peut être même LE FIRST véritable coup de coeur de l’année (qui commence mollement je trouve par rapport à 2010/2011).
    Une oeuvre synthétisant beaucoup de mes obsessions musicales, de mes styles préférés : Entre Kraut’, Kosmiche, Shoegaze et indie/Space-rock.
    C’est vrai que la pochette ressemble à “Trans-Europe Express” de Kraftwerk (la typo, le fond noir) et aussi un peu à “Before And After Science” de Brian Eno (tête chauve, noir & blanc).
    As-tu écouté le superbe remix que Peter Kember alias Sonic Boom (ex Spacemen 3) a réalisé de “Sparkling Sunbeam” ???? Au cas où : http://muziksetcultures.over-blog.fr/article-un-superbe-remix-signe-sonic-boom-102497707.html

    A +

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *