Alexander Tucker – Third Mouth

Je me serais bien vu à marcher sur les cailloux de la plage, avec le vent qui souffle sur mon visage et le flux et le reflux de la mer. C’est peut être un cliché, mais l’envie m’est venue en écoutant le finger-picking d’Alexander Tucker. Il y aurait un petit peu de pluie, il ferait froid, mais qu’importe, un feu bien chaud m’attendrait dans la maison au bord de la mer. Les conditions seraient difficiles mais vivables. Le salon serait grand, on pourrait y  mettre un violoncelle au centre de la pièce, à côté de la guitare acoustique, peut être un ordinateur sur le bureau ; on y entendrait le bruit du vent et de la pluie …

The Glass Axe commence par des cordes pincées, toujours jouées sur la guitare acoustique. On y entend des envies de retrouver le folk anglais, celui de Fairport Convention et Bert Jansch. Puis la basse arrive et soutient l’ensemble avec une belle assise rythmique, jouant d’une mélodie simple. Puis Alexander Tucker se met à chanter d’une voix habitée, enrichissant les harmonies, nous transportant un peu plus loin vers la mélancolie. Ca donne presque l’impression de marcher sous la bruine. Puis il y a sûrement un violoncelle qui vient jouer une sorte de drone bourdonnant, une nappe atmosphérique qui enrichit avec subtilité les ambiances de  ce morceau qui s’étire sur sept minutes et 8 secondes. On y entend de multiple progressions avant de finir tout doucement sur une étrange note. On dirait un mélodica. Puis il y a quelques chœurs et ça s’arrêtent là …

Sur le dernier titre de « Third Mouth », Alexander Tucker échange sa guitare contre une boîte à rythme, introduisant ainsi une certaine forme de modernité, tout en gardant cette ambiance pluvieuse. Musique électronique et musique folk se retrouvent, il y a cette ancrage dans le passé et une regard au loin, vers la modernité. Je crois aussi que cette musique m’apaise, et je me vois encore à écouter le bruit du ressac de la mer. Peut être que ça vaudrait le coup de capturer quelques sons pour les arranger dans une sorte de field recording, comme les goûtes d’eau que l’on entend sur Window Sill 

( ♫ ) Alexander TuckerThe Glass Axe

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Par Mathieu

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *