Melvins Lite – Freak Puke

Ca commence par une longue phrase de contrebasse, quelque chose d’assez angoissant, ça grince de partout, on a l’impression que tout s’écroule autour de nous, qu’il ne reste plus rien, à part les ruines de cette maison bâtie au fond du bois ainsi que cette petite mare dans laquelle nous pouvons encore nous laver et nous purifier. Et puis c’est à ce moment que vient la rythmique, puissante, presque tribale, et ensuite c’est le gros riff, simple, direct, efficace, saturé, joué sûrement avec une Travis Bean,  avec une distorsion ProCo Rat et un mur d’amplis, des Marshalls, des Peaveys, des Sunns 

( ♫ ) Melvins Lite – Mr. Rip Off

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Sur le dernier album des Melvins, pardon de Melvins Lite (mais ça reste quand même les Melvins) il y a beaucoup de contrebasse et j’aime beaucoup ça, elle crée quelques bourdonnements électroacoustiques assez effrayants qui m’évoquent certaines ambiances que l’on pouvait entre sur « Monoliths & Dimensions » de Sunn O))). Les basses fréquences sont une fois de plus au cœur des Melvins, et cela malgré les changements assez fréquents de bassiste. J’aime bien la dernière formation, avec les deux membres fondateurs de Big Business, Coady Willis et Jared Warren, qui viennent chacun compléter et renforcer Buzz Osborne , Dale Crover. C’est assez impressionnant en live.

( ♫ ) Melvins Lite – Baby, Won’t You Weird Me Out

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Cette fois-ci, c’est Trevor Dunn qui assure, temporairement, la basse et surtout la contrebasse, l’occasion pour lui de se retrouver mixé très en avant sur la plupart des titres. Entre deux solos de contrebasse, les riffs de Buzz sont curieusement plus légers (mais en même temps on parle de Melvins Lite aujourd’hui (héhé)), et le groupe semble s’en donner à cœur joie en matière d’expérimentation et de déviation avant-gardiste, avant de repartir dans une sorte de proto-métal des plus efficaces. Et c’est comme ça avec Let Me Roll It, une reprise de Paul McCartney que je n’arrête pas d’écouter en ce moment. Je me souviens que je faisais de même au collège avec certains disques d’Iron Maiden.

( ♫ ) Melvins Lite – Let Me Roll It

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Par Mathieu

2 thoughts on “Melvins Lite – Freak Puke

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *