Thurston Moore au MIDI Festival

Thurston Moore au MIDI FEstival 2012

Samedi 28 Juillet, je suis enfin en vacances pour deux semaines. Deux semaines totalement déconnectées d’internet, ce qui explique l’arrivée plus que tardive de ce compte-rendu. Alors oui, Je sais, d’autres l’ont très bien fait avant moi, mais j’avais envie d’y ajouter quelques mots, juste pour me remettre doucement à écrire.

C’est donc en cette fin d’après-midi que nous débarquons, ma femme et moi, dans l’hippodrome de Hyères et déjà nous regrettons la Villa Noailles. Comme l’ambiance n’est plus tout à fait la même, je cède à la mode du Tote Bag (je repars avec celui du festival), puis, assis dans l’herbe, nous voyons le set d’Arthur Beatrice. Attirés par les mélodies, nous nous approchons timidement. Il n’y a pas encore grand monde et les premières notes de ce groupe s’accordent bien avec le soleil et un rare instant festivalier où tout semble ralentir. Le clavier rappelle les meilleurs moments de la pop anglaise des années 80, la chanteuse a une belle voix, le guitariste joue avec sa Fender Jaguar quelques phrases qui m’évoquent parfois le début de Cure, même si la section rythmique est bien plus rapide. Je ne sais pas si je réécouterais encore ce groupe, mais là, en cette fin d’après midi, alors que la mer n’est pas trop loin, Arthur Beatrice passe plutôt bien, et c’est un petit détail mais j’aime quand le guitariste et le bassiste échangent leurs instruments entre chaque morceau …

Arthur Beatrice au MIDI Festival 2012

Depuis que Kim Gordon et Thurston Moore se sont séparés en 2011, c’est en solo que l’on a une chance de voir les membres de Sonic Youth sur scène. J’ai loupé Lee Ranaldo, Kim Gordon revient en duo avec Bill Nace, j’ai pu voir il y a quelques mois Steve Shelley à la batterie avec Disappears et voici donc Thurston Moore qui, après un faux départ, ouvre magnifiquement son set avec deux titres issus de son premier album solo, « Psychic Heart ». Ca commence par le riff menaçant de Pretty Bad, le titre est un peu bringuebalant, on ne sait pas trop où il va, on se raccroche juste à nos souvenirs de ce titre écouté en boucle il y a quelques années. Et puis ça enchaine avec Ono Soul. Dans les premiers rangs, le public est conquis, Thurston Moore ne se fait pas trop attendre pour jouer un premier déluge sonore avec sa Fender Jazzmaster. Visiblement un peu ivre, il finira même par renverser son ampli tout en grimpant dessus pour continuer de jouer quelques riffs noisy saturés et malades …

( ♫) Thurston Moore – Circulation (titre capturé live devant la scène)

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Alors oui, le groupe qui accompagne Thurston Moore n’est pas Sonic Youth (on notera quand même la présence de Samara Lubelski – j’avais bien aimé son disque solo « Parallel Sun » – au violon et à la basse) et les morceaux plus récents sont un peu moins passionnants, mais ça reste un bon concert, avec son lot d’improvisations sonores qui font du bruit dans les oreilles, comme cette version de Circulation qui se termine par une belle déflagration sonique, jouée avec une guitare folk à douze cordes …

Bon Iver au MIDI Festival 2012

Thurston Moore s’en va et la scène se transforme alors en un immense décorum kitsch et mégalomaniaque. Bon Iver doit venir sur scène et j’ai déjà envie qu’il retourne dans sa cabane au fond des bois (je dis ça parce que j’avais surtout aimé son premier album, beaucoup moins la suite.) Nous écoutons deux titres d’un ennui profond avant de rapidement partir. Il est tant de démarrer les vacances qui viennent de se finir au l’instant où j’écris ces quelques mots. Je suis un peu triste car j’ai raté la Route Du Rock mais ce n’est pas grave, je me suis consolé un petit peu en regardant cette captation live de Stephen Malkmus …

( ♫) Thurston Moore – Ono Soul (titre capturé live devant la scène)

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Texte, photos et bootlegs (effaçables sur demande) par Mathieu Gandin

2 thoughts on “Thurston Moore au MIDI Festival

  1. Salut.
    Super vacance que de commencé par un tel festival !!
    En te lisant, je me rend compte de l’immense vide provoqué par la fin de Sonic Youth. Un groupe tellement important, influent et aventurier. Des débuts Post-punk/Hardcore, à la suite noise-rock (ils en sont quand même les inventeurs ou au moins ceux qui ont “populariser” le genre), avec une p’tite période grunge noise, puis un retour à l’expérimentation et leur fin vers une “pop” noise (ou leur version de la pop), Sonic Youth a toujours défriché, exploré des terres inhospitalières, en un mot, des visionnaires !!

    La carrière solo de Thurston Moore est superbe, avec deux pics orgasmique que sont “Trees Outside the Academy” en 2007 (mon préféré) et le très apaisé “Demolished Thoughts”.

    Moi aussi, j’ai préféré le first Bon Iver à son dernier. Mais j’aimerai quand même le découvrir sur scène.
    A + +

    1. Eh oui, maintenant on verra surtout Sonic Youth en solo (il y aura peut être un retour en groupe, mais ce sera plus tard …) En attendant tu peux aussi te consoler en revoyant 1991, The Year Punk Broke 😉
      Ceci dit, c’était vraiment un très bon concert, ce passage en solo de Thurston Moore !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *