The Oscillation – From Tomorow

The Oscillation - From Tomorow

De tous les disques apparus à la rentrée, « From Tomorow » de The Oscillation est celui que j’ai découvert lentement. Je dois bien reconnaître que j’avais d’abord écouté ce disque d’une oreille discrète, sans trop faire attention aux ambiances lysergiques que l’on peut entendre tout au long de ces neuf titres. Et pourtant, dès l’ouverture, il y a dans les compositions répétitives de Corridor (Part One) et (Part Two) quelques choses qui vous plongent dans un état proche de la transfiguration en neuf étapes, qui vous retourne la psyché en une sorte d’hallucination transcendantale permanente et hallucinatoire.

Il n’en fallait pas plus pour que j’écoute ces titres en boucle. A mesure que l’automne approche je me dis que ce genre de disque est bon à prendre pour affronter la grisaille du moment.

Au début, on entend des guitares pleines de distorsions et de delays. Les basses sont épaisses, puissantes. Elles jouent de façon répétitives des petits riffs qui vous rentrent dans le crâne pour ne plus jamais en sortir (jamais (surtout sur Corridor (Part two))).

( ♫) The Oscillation – Corridor (Part One)

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Les voix sont bien évidemment noyées dans une telle réverbération que l’on en oublie le sens des paroles pour se laisser progressivement aller vers un état quasi amorphe.

Les rythmiques sont hypnotiques et agressives. Elles vous plongent immédiatement dans une sorte d’hypnose dont même les claquements de doigts prolongés ne pourrait vous sortir de l’indolence.

« From Tomorow » mélange shoegaze et krautrock, deux genres déjà pillés depuis fort longtemps ; le lendemain promis dans le titre reste finalement une simple injonction vaguement futuriste. Mais cette légère réserve n’enlève rien du pouvoir hypnotique de ce disque.

Le vinyle est noir ou transparent. La pochette est psychédélique, avec des couleurs violettes et vertes. Il y a aussi des effets de lumière. Tout ceci est limpide, clair. Un joli design.

Un dernier mot pour la fin ? The Oscillation passera ce vendredi à la Maroquinerie. Ils seront en première partie de Acid Mother Temple. Je crois que ce sera le genre de concert totalement hallucinogène où même la drogue deviendra secondaire …

( ♫) The Oscillation – Corridor (Part Two)

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Mathieu

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *