La mélodie de la corde pincée

Steve Gunn - Time Off

On entend la guitare acoustique, les cordes pincées par des doigts plutôt agiles. L’alternance de motifs de basse donne à chaque note de picking une intensité rythmique qui lui est propre. La batterie se retrouve profondément inséparable de la tonalité. La voix me fait penser à certains artistes de folk anglais des années 70. J’avoue que ça peut sembler un peu théorique d’énoncer tous ces détails, mais en vrai « Time Off », le nouveau disque de Steve Gunn, est vraiment très beau, le genre de folk un peu rustique que l’on a envie d’écouter en début de soirée, assis tranquillement sur la terrasse du jardin en sirotant un vieux whisky (cliché).

Je me souviens avoir écouté « Sundowner » il y a quelques temps. Le disque est essentiellement acoustique, les morceaux s’étirent autour des phrases de guitare folk jusqu’à devenir littéralement hypnotisants. De temps en temps on entendait une voix fantomatique des percussions indiennes et de la guitare électrique. Il y a un petit air de John Fahey par moment. Sur « Time Off », Steve Gunn est maintenant en groupe, le son est plus étoffé, les morceaux semblent plus faciles d’accès de premier abord. C’est seulement au cours de plusieurs écoutes que l’on découvre quelques détails mélodiques qui tutoient le génie.

Lurker démarre tout doucement avant de décoller vers un psychédélisme doux que j’aime bien écouter dans de précieux moments de calme. Je crois qu’il faudrait ressortir le bluegrass de Steve Gunn pour ces moments de solitude et d’intense fatigue, juste pour se faire du bien …

( ♫) Steve GunnLurker

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Mathieu

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *