Poussières rouges

Nots - Dust Red

L’autre jour, je trainais dans les couloirs de la salle de concert. J’étais backstage, je devais interviewer l’un des groupes qui montait sur scène, sauf que j’avais trop la trouille de leur poser mes questions. Finalement je marche doucement dans les couloirs, un verre de vin à la main. Plus tard, j’apprends d’un gars du label que j’ai bien fait, la chanteuse avait pris de l’héro. On a vu son corps tombé par terre, comme au ralenti. Les autres membres du groupe, complétement drogués eux aussi lui on donné des poppers pour la réveiller. Le visage bleu, elle est allée vomir dans les toilettes. Le groupe est monté sur scène quinze minutes plus tard.

Elles sont trois. Guitare, basse et batterie. Je ne savais pas encore ce qui s’était passé dans les loges. C’est un pur jam psychédélique. Les titres sont courts, punks, garages, forts, violents. Il y a de l’électricité dans la salle, ça a commencé à danser de partout, à se rentrer dedans, à faire du stage-diving. De la bière est renversée sur le sol. Je pousse deux ou trois types qui pogotent devant la scène. Sur scène la guitariste en fait beaucoup, peut être même trop mais ce n’est pas grave. La batteuse casse l’une de ses baguettes qu’elle envoie à la foule. Bien vu ça, cinq types foncent pour l’attraper. A un moment, je reviens un peu au calme, en arrière. Je me dis qu’on tient là un bon groupe. Je prends quand même quelques photos. Click Clack.

Il y a un critique anglais qui veut à tout pris les voir. Il y a aussi ce vieux type aux cheveux grisonnants qui travaillent dans ce journal dont j’ai oublié le nom. Je regrette tout d’un coup d’avoir eu les foies pour mon interview. C’est tout moi ça, je suis à deux doigts d’avoir l’exclusivité pour un groupe qui va être grand et puis au dernier moment je me défile pour laisser la place à des gogos qui m’énervent. Ca m’a pris des années pour en arriver là, devenir un perdant magnifique, tu crois que je vais m’arrêter maintenant ? Pendant que tout les monde commente le concert qui vient de se dérouler, je sors fumer une cigarette. Je suis seul dans le froid mais je suis bien là, au calme. C’est à ce moment là que la chanteuse sort en quatrième vitesse de la salle. Je les vois partir dans une grosse voiture. Finalement, personne n’aura eu de chance ce soir …

( ♫) NotsDust Red

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Mathieu

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *