#4 – Jay Mascis – Not Enough

Laurent se tenait là, assis au milieu de la brasserie, devant lui il y avait un demi de Grimbergen qu’il avait du mal à finir. Il regardait tout autour de lui, il y avait des petits cadres qui discutaient dans un jargon qu’il n’avait pas du tout envie d’entendre. Alors il regarde leurs chaussures, alors il imagine leurs femmes serviles et leurs maisons décorées comme dans un magazine de décoration aseptisé.  « Cause I Know Myself And I Can’t take it easy / And it can’t be good if I’m the one who’s me »

Pourtant, il était plutôt content d’être là, il avait rendez-vous avec Paul qu’il n’avait pas vu depuis des années. Paul avait joué de la basse avec Laurent, dans ce fameux groupe qui lui avait occupé pas mal d’années, avant que tout ne s’écroule à cause des frictions avec Jean-Christophe. Des querelles d’ego malheureusement trop présentes quand on démarre un groupe de rock. Il avait repensé à l’ambiance foireuse qui régnait au début de Dinosaur Jr, d’ailleurs il avait écouté le dernier disque de Jay Mascis avant d’arriver. Il avait repensé à ce groupe qu’il avait beaucoup écouté à l’époque, à cette guitare électrique qui se répendait un peu partout, à cette basse qui ronflait comme celle de Lemmy, même si au fond, il sentait bien qu’il y avait une pointe d’inspiration en provenance du Crazy Horse là dedans.

Il s’est dit que Dinosaur Jr s’était finalement décidé à jouer comme Neil Young Jay Mascis et Lou Barlow qui s’était tellement pris la tête à la fin des années 80 avait effectué un virage acoustique au moment de leur réconciliation, le premier avec « Several Shades Of Why » et le second avec « Emoh ». Laurent se disait que si ces deux là avait pu se reformer et sortir deux disques similaires juste avec une guitare folk, alors il pouvait peut être demander  à Paul de venir rejouer avec lui, même s’il n’aimait pas à l’époque ses imitations de Peter Hook. « And we were off again / And I just could not believe / It took so long again ».

« Salut Laurent, comment ça va depuis la dernière fois ? »

Paul venait de s’asseoir, il était encore plongé dans ses rêveries.

« Hello, tu prends quoi ? »

« Une bière … »

Finalement Laurent se sentait mieux maintenant, la discussion partait plutôt bien, on ressortait les vieilles histoires, les instants musicaux, les disques en commun, et la vie qui suivait doucement son chemin.

« Et toi ? »

« Moi je bosse comme graphiste, je suis divorcé et je m’occupe une semaine sur deux de mon fils de 8 ans »

« Ouais, ce n’est pas génial, mais c’est finalement mieux que moi … Et tu penses que ça va pouvoir marcher cette histoire de groupe de folk ? »

« Oui, j’ai déjà quelques titres en réserve, et j’ai besoin de toi pour m’accompagner à la basse »

« … J’hésite, ce n’est pas comme si on avait vingt ans là »

« Justement, on n’a rien à perdre alors … »

« Et Jean-Christophe, tu comptes le recontacter ? »

« Lui, qu’il aille se faire foutre avec tous les sales coups qu’il m’a fait ! Pour le moment je veux un batteur et toi comme bassiste »

« Et on répète quand ? »

Plus tard, une date sera fixée, il y aura une poignée de main franche, un sourire et un retour chez soi. Dans le métro, il écoutera le dernier album de solo de Jay Mascis, puis celui de Lou Barlow. Pour la première fois depuis longtemps il envisage la soirée qui démarre sous un angle plus optimiste. « I know my mind, I know I should be grateful / But it’s hard for me I’m done so easily ».

( ♫ ) Jay Mascis – Not Enough

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Par Mathieu

Ceci est la quatrième partie d’une histoire qui devrait s’étaler sur plusieurs chroniques de disque.

3 thoughts on “#4 – Jay Mascis – Not Enough

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *