Stephen Malkmus & the Jicks – Mirror Traffic

Que deviendront les membres de Wu Lyf quand ce groupe splittera dans quelques années ? Est-ce que Stephen Malkmus, et aussi Frank Black, Bob Mould et Lou Barlow continueront de sortir des albums solos toujours aussi bons ? Bon, OK, je suis d’accord, ce n’est pas aussi grand que les albums qu’ils ont pu sortir avec leur groupe respectif, mais parfois je préfère écouter leurs derniers disques plutôt que d’aller jeter une oreille sur le dernier truc à la mode qui sera oublié le lendemain …

Alors on fait quoi ? On reprend ses guitares, une acoustique et une Fender Jazzmaster, on ramène sa voix mal fagotée, celle qui voudrait s’inspirer de Mark  E. Smith mais qui sonne pas tout à fait pareil quand même, on joue avec son backing-band, The Jicks, et on fait tourner une quinzaine de titres qui aurait pu sortir en 1994 avec les Silver Jews, en 1999 sur le dernier album de Pavement ou en 2008 sur « Real Emotional Trash ». Aujourd’hui, il y a moins de solos de guitare sur « Mirror Traffic », ça sonne plus pop, tout en gardant ce côté slacker / branleur que l’on connaît si bien. J’aime bien écouter l’ensemble des titres de « Mirror Traffic », même si je serais bien incapable d’en préférer un par rapport aux autres.

( ♫ ) Stephen Malkmus & The Jicks – No One Is (As I Are Be)

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

La production de Beck ne se sent pas trop, contrairement au dernier Thurston Moore – autre cas de projet solo … –  à par quand Malkmus se lance dans le folk légèrement psychédélique sur No One Is (As I Are Be), ou encore un espèce de blues déglingué sur Brain Gallop. Et par moment, même si les morceaux se ressemblent presque tous, on finit par se dire que Malkmus est en train de rentrer dans une phase où il fait ce qu’il veut, quand il veut, quitte à composer des morceaux un peu hors du temps, un peu daté, même s’il a dû se faire plaisir à les écrire.

Alors on s’assoit sur le canapé, et on se passe « Mirror Traffic » en lisant un bon roman, parfois même en faisant autre chose, je suis même allé courir en l’écoutant … Voilà donc un disque pour aborder sereinement l’approche de la quarantaine, jusqu’aux prochains albums que sortiront Stephen Malkmus, Frank Black, Lou Barlow qui nous rappelleront cette jeunesse sonique qui est en train de partir. C’est toujours mieux que les projets solos de quelques vieilles stars anglaises (Bad Lieutenant ? comment dire …) et je doute que Win Butler fasse beaucoup mieux quand son tour viendra. Le drame de ses figures des 90’s qui ont encore des choses à dire …

( ♫ ) Stephen Malkmus & The Jicks – Senator

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Par Mathieu

4 thoughts on “Stephen Malkmus & the Jicks – Mirror Traffic

  1. Tout à fait d’accord avec toi : “Que deviendront les membres de Wu Lyf quand ce groupe splittera dans quelques années ?” Quand la hype passera (passer sans vraiment marquer, c’est le propre de la hype), qui s’en souviendra ???

    2011 serait-elle l’année des projets solos des gloires du rock indé 90′ ?? Pour la plupart, ce sont des albums réussis.
    _ J Mascis, son folk dépouillé sur l’excellent “Several Shades Of Why”.
    _ Thurston Moore, ses guitares en mode acoustique et la production de Beck.
    _ Et maintenant le retour de Stephen Malkmus avec ses The Jicks, également produit par Beck. Celui-là, pas écouté si ce n’est 1/2 titres sur le net.

    A +

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *