Sonic Youth – Smart Bar Chicago 1985

Sonic Youth_Smart Bar Chicago 1985_2LP

Les guitares sont accordées comme ça parce que ça sonne bien, ça sonne différemment. Ca commence par des lignes mélodiques légèrement distordues, presque aigrelettes. Il y en a deux. L’une est le contrepoint de l’autre.  La batterie surgit alors, ça ne rigole pas, il y a un sentiment d’urgence et de fureur. On ne s’arrête pas de cogner sur la cymbale et cela pendant les sept minutes et vingt et une seconde de la performance. La basse déboule avec violence et noirceur, les slides joués sur cet instrument provoquent quelques profondes vibrations qui ne sont pas sans évoquer les coups de couteaux portés la Manson Family le 9 août 1969 …

( ♫) Sonic Youth – Death Valley ’69

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Comme beaucoup, j’aurais, bien évidemment aimé les voir à cette époque là. Seulement voilà, en 1985 j’avais juste huit ans, et quand j’ai pu enfin les voir en concert, je m’en rappelle bien c’était en 1999 à la Mutualité, et même si j’en garde un bon souvenir, le groupe avait déjà un peu perdu de cette spontanéité punk que l’on peut entendre sur « Smart Bar Chicago 1985 », un live que Sonic Youth vient de ressortir pour l’occasion. 1985, on était entre « Bad Moon Rising » et « Evol », c’était le temps de l’innocence, de l’insolence mais aussi de la conquête. Thurston Moore commençait tout juste à jouer avec des Fender Jazzmaster, et le groupe évoluait entre Homestead Records et SST

( ♫) Sonic Youth – Kat ‘n’ Hat

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

« Kill Yr. Idols / Sonic Death ». Oui, bon, c’est sûr, après tout ce live n’apporte rien de plus qu’un témoignage d’une époque belle et bien révolue, et puis le son reste assez proche du bootleg enregistré à la sauvette, mais ça fait partie du charme. On y retrouve cette sauvagerie presque intacte sur Bad Moon Rising et Kill Yr Idols, et puis il y a Kat ‘n’ Hat, un inédit qui aurait pu sortir sur ce premier album. Et dire que maintenant, si on veut des nouvelles de Sonic Youth, il faut aller chercher du côté des projets solos de Kim Gordon, Lee Ranaldo, Steve Shelley et Thurston Moore, ça me rend un peu triste. « It’s End Of The World / And Confusion Is Sex »…

( ♫) Sonic Youth – Kill Yr Idols

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

 Par Mathieu

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *