The Calm Before

mattelliott

Il y presque deux semaines j’ai eu l’occasion de voir Matt Elliott sur la scène de l’Alhambra. Celui qui joua pour Movietone et Flying Saucer Attack nous raconta de sa voix grave quelques histoires sombres avec sa guitare acoustique, et n’hésita pas, non sans l’aide de pédales de sampling, à nous plonger dans une ambiance musicale qui navigue entre l’Espagne et l’Europe de l’est. Je suis reparti de la salle avec son nouvel album, l’excellent « The Calm Before », dont le titre n’est pas sans susciter quelques interrogations chez moi à propos de ce fameux calme d’avant. J’espère bien y retrouver ce mélange de folk, de vocalises éprises du don d’ubiquité et de distorsions perdues au milieu du mix qui l’on pouvait entre par moment pendant le concert. Il y a de ça sur Wings & Crown, le morceau démarre sur un arpège aérien pour finir en apothéose avec un regain d’électricité qui sonne pour moi comme le plus beau moment de ce disque.

http://wetsuits24.co.uk/quiksilver-4-5x4x3-cypher-fuseflex-wetsuit-2013-black-size-l ( ♫) Matt Elliott – Wings & Crown

Les déviations sont nombreuses sur The Calm Before, le vent semble avoir été capturé dans une prolifique séance de field-recording, avant de laisser place à une petite phrase de guitare, pour finalement s’embarquer dans de nombreuses orchestrations, dont l’audace sonne comme autant d’invitations au voyage. Mais depuis une bonne semaine le calme et la beauté introspective de The Feast of St. Stephen est là quand j’ai besoin d’un peu de calme avant le début de soirée, non sans me réécouter Blank Like Snow de  Medellín Movietone et The Season is Ours de  buy prednisone 20mg Flying Saucer Attack. Je crois qu’il y a dans cette musique suffisamment de mélancolie pour tenir ainsi tout l’hiver.

( ♫) Matt Elliott – The Feast of St. Stephen

Mathieu

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.