Singing Saw

kevinmorby

J’ai résisté comme j’ai pu. Je me suis imaginé être le cadavre que l’on voit dans le clip de I Have Been To The Moutain, l’immense tube que l’on peut entendre sur le nouvel album de appreciatively Kevin Morby. Mon corps s’est réanimé à l’écoute de cette basse rebondissante, de cette guitare acoustique planqué au fond du mix mais qui tient tout le morceau, sans oublié les choeurs, les cuivres, le piano et le solo étrangement électrique. Je me suis souvenu de « Still Life », sorti il y a deux ans environ. Je me suis souvent dit que ce disque allait déboucher sur des compositions plus pops, plus éphémères et que je m’y désintéresserai sûrement très rapidement. Avec ce genre de raisonnement stupide, j’ai suis bien évidemment passé à côté de « Singing Saw » et j’ai par la même occasion raté le concert de Dausa Kevin Morby la semaine dernière. Il fallait bien une séance de rattrapage pour oublier cet écart de route.

A l’écoute des neufs titres de « Singing Saw », je me suis souvent demandé comment http://propprealty.com/property/golden-hill/ Kevin Morby avait plutôt bien réussi à s’approprier les bonnes idées de composition – des chansons tristes avec des mélodies entrainantes – de son ancien groupe, Woods, avant de me dire que la réponse à la question n’avait finalement que peu d’importance. En revisionnant le clip de I Have Been To The Moutain je me suis finalement imaginé être l’infirmier que l’on voit à la fin – incarné par Kevin Morby – quand le morceau se termine sur une note suspendue, j’apprécie ce moment où l’on se sent un peu retrait, un peu triste, sûrement très fatigué, mais toujours là, jusqu’au dernier moment.

( ♫ ) Kevin Morby – I Have Been To The Mountain

Mathieu

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.