John Maus – Screen Memories

Le dernier album de John Maus s’écoute avec l’impression d’attendre doucement la fin du monde les yeux perdus sur nos écrans. On entend des lignes de basses mélodiques et des synthétiseurs modulaires comme si on marchait tranquillement la nuit, entre deux rues désertes où seul le bruit de notre téléphone viendrait rompre le silence. On retient les textes par quelques bribes en se disant que la vérité perd toute valeur objective à partir du moment où la foule devient irrationnelle sur les réseaux sociaux. Les images se distordent au contact de la réalité virtuelle et cette musique aurait pu, même sans le vouloir, devenir la bande-son d’un remake du « They Live » de John Carpenter.

On discute sans s’interrompre par écran interposé, quand soudain, ce disque que l’on écoute avec un casque sur les oreilles réveille en nous cet étrange sentiment fait de claviers analogiques et de paranoïa. On est seul dans la ville, dans un appartement sans histoire ni humanité, à se demander où sont passés les autres, à moins que tout ceci ne soit le pur fruit de notre imagination. Le fait que John Maus ait interrompu sa production musicale pendant six ans pour terminer une thèse sur la philosophie politique n’est probablement pas étranger au fait que j’ai envie de relire « Sauvagerie » de J.G Ballard après avoir fini « Screen Memories ».

( ♫) John Maus – Wall of Silence

Mathieu

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *