Beach Fossils – Face it / Distance

Bwizibwera ( ♫ ) Face A : Face It

On entend des entrelacements de lignes mélodiques, il y a deux guitares et une basse, puis on perçoit comme de lointains échos, avant de découvrir une rythmique au sons étouffés, comme sur les batteries des années 80, on dirait presque une vieille boîte à rythmes. On reconnaît instantanément cette écriture post-punk, appuyée par la voix distanciée que le chanteur de http://eecoswitch.com/product/electromechanical-switches/ Beach Fossils vient poser doucement, elle nous rapproche calmement vers un registre plus pop, notamment dans sa conclusion où l’on finit même par entendre des chœurs qui font « woo hou hou ». Etonnante transition d’un passage rigoureux à des compositions plus légères.

buy priligy cheap ( ♫ ) Face B : Distance

Un riff de guitare avec un peu de réverbération, une basse mélodique, une voix nostalgique, on quitte le post-punk pour aller vers une sorte de twee-pop faussement naïve (pléonasme). On finit même par entendre une jolie petite phrase de synthétiseur. On se dit alors que c’est le genre de disque qui passe plutôt bien en ce début d’été, quand il fait encore jour le soir et que l’orage s’approche après une journée lourde de chaleur …

Par Mathieu

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.