Stranger to Violence

psalmzero

J’ai longtemps hésité. J’ai pris mon temps pour retourner vers ces ambiances musicales. Il m’a fallu un concert en acoustique, vu il y a presque deux mois, pour avoir envie de savoir ce que devient Mondragone Charlie Looker. J’en étais resté aux ambiances angoissantes d’ where to buy Pregabalin in canada Extra Life, tout particulièrement les dernières notes traumatisantes de Ten Year Teardrop, mais aussi la (fausse) douceur de Black Hoodie, entre guitare folk, orchestre à cordes et saxophone. Depuis la fin d’ http://yesand.co.uk/71-save-intrapreneurs/ Extra Life, Looker joue en duo avec Andrew Hock pour Psalm Zero. On peut y entendre un étrange mélange entre synthétiseurs dramatiques, basses oppressantes et guitares électriques douloureusement sorties de je-ne-sais-quel groupe de Black Metal. Le duo n’existe déjà plus, il a pris fin quand Hock a été récemment accusé d’agression sexuelle. « Stranger to Violence » est leur dernier disque et je sens déjà la réalité se résorber sous mes pieds à force de l’écouter.

Depuis quelques semaines j’entretiens une drôle de fascination pour Oblivion’s Eye, cette longue conclusion de neuf minutes et dix secondes qui démarre doucement avec deux ou trois accords de guitare acoustique avant de se terminer dans un déluge d’électricité bourdonnante qui devient progressivement hypnotique. Je ne sais pas si j’aurais encore envie d’écouter ce titre éprouvant d’ici quelques semaines, mais je sais déjà que j’ai envie de savoir à quoi ressemblera le prochain projet musical de Charlie Looker.

( ♫) Psalm Zero – Oblivion’s Eye

Mathieu

One thought on “Stranger to Violence

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.