Ty Segall & White Fence – Joy

J’ai écouté « Joy » de Ty Segall & White Fence pendant tout l’été sans trop vouloir chercher à m’attarder sur chaque morceau et, progressivement, ce disque s’est incrusté dans mon quotidien. Les mélodies varient toutes les deux minutes environ. Elles me donnent souvent l’impression d’avoir été enregistrées à la va-vite mais juste comme il faut, en sortant les guitares acoustiques pour quelques accords, en jouant des lignes de basse particulièrement répétitives, de celles qui vous restent dans le crâne pendant quelques temps et en mixant la guitare électrique pour qu’elle nous rappelle épisodiquement une dizaine de disques de surf-rock-garage. D’ailleurs je ne saurais jamais comment Ty Segall et Tim Presley ont réalisé ce disque, même s’il me fait penser à un subtil croisement des inspirations très 70’s de « Freedom’s Goblin » avec les expérimentations heureuses de Drinks, la très belle collaboration de Cate Le Bon et Tim Presley.

Sur A Nod, on entend une batterie simple et répétitive avec quelques accords de guitares électrique et acoustique qui tournent en boucle. Une basse prognathe débarque pour se loger dans l’un des derniers recoins de notre cerveau tandis que Ty Segall & White Fence débitent leur texte, que l’on jugerait avoir été écrit cinq minutes avant l’enregistrement. On distingue parmi les paroles un sympathique « My Friends says I need followers, But I just want to believe in me » qui me reste souvent dans la tête chaque matin quand j’écoute ce titre dans le métro. Je ne sais pas trop comment mais il semblerait que A Nod est passé de mes écoutes de vacances à celles de la rentrée.

( ♫) Ty Segall & White Fence – A Nod

Mathieu

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *