Kurt Vile – Bottle It In

La musique de Kurt Vile est une douce invitation à reprendre son droit à la paresse, ne rien faire à part rester allongé sur son canapé en écoutant tranquillement un disque, tout en finissant un verre de whisky ou une tasse de thé. Sur Bassackward, on entend quelques arpèges de guitare acoustique, un drôle d’effet de delay qui semble jouer une ligne mélodique à l’envers et une rythmique simple mais efficace. La voix de Kurt Vile nous raconte doucement quelques-unes de ses plus belles histoires tandis qu’une basse rebondie tranquillement au fond du mix pour apporter au morceau de ce pointillisme pop plus que nécessaire pour le mois de Novembre.

J’avoue avoir un peu délaissé Kurt Vile après « Wakin On A Pretty Daze » quand il a commencé à étirer ses compositions, certaines allant jusqu’à une dizaine de minutes. Mais j’ai été plutôt surpris de réécouter ce folk coolos qui repose sur un ensemble de choses qui méritent toute son attention, là où il faut faire abstraction des longueurs et du chant de Kurt Vile qui imite un peu trop Neil Young sans vraiment s’imposer. Lentement, il s’impose sur des chansons comme Loading Zones, Rollin With The Flow et surtout Bassackward qui s’impose comme l’un des plus beaux titres lumineux et moelleux que l’on peut écouter en boucle de bon matin, encore et encore.

( ♫) Kurt Vile – Bassackward


Mathieu

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.