Deerhoof – Breakup Song

J’ai du mal à me concentrer. Dis donc, il sort de quelle boite à rythme ce pattern ? Oh la trompette mariachi sur The Trouble With Candyhands ! Hola Hombre ! La batterie fait dans le catchy et ça part dans toutes les directions. Enfin quelques choses qui sonnent comme notre époque (J’ai du mal à me concentrer.) Sur certaines vidéos de Deerhoof, j’ai pu voir qu’ils jouaient avec deux Gibson SG au son bien sec. J’espère que Satomi a aussi joué avec sa basse-violon Hofner lors de l’enregistrement de ce disque. Par moment j’ai l’impression d’être perdu dans un jeu vidéo. Je guette le moment où ma moustache poussera, et où je pourrais – telle un plombier flamboyant – sauter de plate-forme en plate-forme tout en capturant des champignons.

( ♫ ) Deerhoof – The Trouble With Candyhands

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

J’ai du mal à me concentrer (Ca demande un sacré effort pour finir ce que l’on a commencé.) Au début de Breakup Song il y a une phrase de synthétiseur déformée par une grosse saturation. Ca fait druuuu. « When You Say It’s Over » (On entend bien la batterie de Greg Saunier.) « Oh Yah OhYah ».  La basse joue quelques notes pour accentuer cet effet un peu étouffant. J’ai du mal à me concentrer (J’aime bien ce titre (Comme le reste de l’album.)) Je crois que je pourrais l’écouter en boucle. Il y a bien quelques guitares par moment, mais elles semblent perdues dans le mix (c’est sûrement voulu ( et puis on reconnaît immédiatement le chant de Satomi Matsuzaki.))

( ♫ ) Deerhoof – Breakup Songs

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

J’ai du mal à me concentrer. Au alentour de deux minutes, on peut entendre une belle phrase de guitare acoustique (enfin je crois) sur Zero Seconds Pause (d’ailleurs il me semble que Satomi y chante en japonais.) Pourtant ça partant dans les infrabasses au début, mais avec une espèce de fuzz démentielle (et puis cette phrase de synthétiseur, on a l’impression que des lasers vont sortir des yeux de chaque musiciens de Deerhoof !) Tu crois t’en sortir, mais non, tout l’album est comme ça (il est remplie de détails (que tu remarques progressivement (d’écoute en écoute.))) We Do Parties est fabuleux (j’ai envie de voir ce titre en concert (je crois que je sauterais de partout dans la salle de concert (ouais !)))

( ♫ ) Deerhoof – Zero Seconds Pause

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

J’ai du mal à me concentrer. C’est pop. C’est imprévisible. Mais je crois que je peux écouter cet album en boucle. Il dure juste une demi-heure. Un album pour notre époque. Mais paradoxalement, on n’en décroche plus au bout de quelques temps (tu sais que quand arrive Fête d’Adieu, il faudra remettre le disque au début.) C’est comment le titre de l’album déjà ? Ah oui « Breakup Song » …

( ♫ ) Deerhoof – Fête d’Adieu

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Par Mathieu

One thought on “Deerhoof – Breakup Song

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *