Rétrospective 2012

En 2012, j’ai assisté à pas mal de concerts, et c’était bien. Je garde un souvenir assez effrayé du passage de Florian Hecker au Centre Pompidou, mes oreilles sifflent encore du set de Sunn O))) à la Gaité Lyrique même si elles s’étaient reposées en écoutant la country douce de Lambchop à la Cigale. BBMix et Villette Sonique étaient encore grandioses cette année et le passage de Mudhoney devant un immense public restera l’une des plus belles émotions de l’année.

En 2012, en plus de prendre des photos, j’ai commencé d’enregistrer des bootlegs pendant les concerts, et j’aime bien.

En 2012, j’ai réécouté tout Codeine

En 2012, j’étais fatigué, alors j’ai écouté pas mal de disques instrumentaux. « Angels Of Darkness, Demons Of Light II » de Earth et « Verse Of Birds » de Richard Skelton ont été pour moi les plus beaux disques de folk noir, à écouter au calme, le soir. Les synthétiseurs et les guitares stratosphériques que l’on peut entendre sur « Beguiled Entropy » d’Expo’ 70 sont presque aussi hypnotiques que les rythmiques d’Oren Ambarchi sur « Sagittarian Domain ».

En 2012, pour se faire peur, il y a Zombie Zombie et  Scorpio Violente. Pour se recueillir, il y a Om 

En 2012, j’ai souvent écouté « We Will Always Be » de Windy & Carl avant de m’aller me coucher.

En 2012, j’ai bien aimé l’album de reggae que Sun Araw et M. Geddes Gangras ont enregistré avec les Congos.

En 2012, j’ai encore écouté du rock indépendant puisque j’ai bien aimé les disques de Tops, DIIV, Gravenhurst, Ty Segall, Django Django, Extra Life, Royal Baths, Mac Demarco, JC Sàtan, Thee Oh Sees, Six Organs Of Admittance, Deerhoof …

En 2012, j’ai trouvé que le dernier album des Swans était un peu trop long …

En 2012 j’ai trouvé que « Palindrome Hunches » de Neil Halstead, « Third Mouth » d’Alexander Tucker, « Internal Memo » de Boduf Songs et « An Almost Silent Life » de Dakota Suite ne manquaient pas de classe.

En 2012, le label Clapping Music a sorti deux grands disques avec « Echo Show » de Yeti Lane et « The Skies » d’Egyptology.

En 2012, « I Bet On Sky » de Dinosaur Jr a été l’un des albums que j’ai le plus écouté, « The Secret EP » de Sebadoh aussi.

En 2012, on a été nombreux à être désemparé en écoutant le « Bish Bosch » de Scott Walker.

En 2012, j’ai acheté des K7, ma préférée a été celle de David Israel.

En 2012, j’ai improvisé à la guitare et j’aime bien.

En 2012, j’ai bien aimé les disques Lee RanaldoLaetitia SadierCarter Tutti Void, de And Also The Trees et bien sûr les « Lost Tapes » de Can !

En 2012, j’ai réécouté de la chanson française avec Arlt 

En 2012, on n’a pas assez parlé du « Blood Rushing » de Josephine Foster.

En 2012, j’ai cité trop de disques pour ma rétrospective.

Et maintenant, il est temps de passer à 2013.

Bonne année à tous !

( ♫ ) Windy & Carl, Josephine Foster, Laetitia Sadier,  Sun Araw & M. Geddes Gangras Meet The Congos, Can, DIIV, David Israel,  Royal Baths, Ty Segall, Dinosaur Jr, Earth

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Texte et photo floue de Ty Segall par Mathieu Gandin

2 thoughts on “Rétrospective 2012

  1. Sympa cette rétrospective en place d’un top !
    Moi aussi, j’ai bien aimé écouté des disques instrumentaux : « Angels Of Darkness, Demons Of Light II » de Earth, « Beguiled Entropy » d’Expo’ 70 ou “Hovering Resonance EP” et surtout “Sagittarian Domain” d’Oren Ambarchi. Dans une veine proche de Eath, il y a eu aussi “Dreamless Slee” de Evan Caminiti (Ambiant/Drone psych). Et proche du travail d’Oren Ambarchi, The Haxan Cloak avec “…The Men Parted The Sea To Devour The Water” !!!

    “We Will Always Be” de de Windy & Carl est un superbe album Ambiant-pop/drone, comme “Assimilating the Shadow” de Ricardo Danoso et “Elsewhere” de Asfandyar Khan….aussi l’album éponyme de Motion Sickness Of Time Travel.

    Niveau Rock indé, j’en ai aussi pas mal écouté. Comme toi, Gravenhurst, Dinosaur Jr, mais aussi Beach House, Tindersticks, The XX, Wild Nothing, Six Organs Of Admittance…..et surtout le superbe, le chef d’oeuvre “Shields” de Grizzly Bear (qui s’avère être un des groupes les plus passionnants apparu dans les 00’s).

    Mais un des meilleurs disques Indie/Space Rock a été, pour moi, le “Sweet Heart Sweet Light” de Spiritualized. Niveau Folk-rock, que dire de l’immense et gargantuesque “Psychedelic Pill” de NeilYoung retrouvant ses Crazy Horse. Et du retour de Bill Fay !

    Et je ne peut aussi citer “The Lost Tapes” de Can……

    Bonne année à toi et longue vie à ce blog que j’aime parcourir régulièrement.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *