Lee Ranaldo – Between The Times & The Tides

Je me souviens bien de Mote, ce titre de Lee Ranaldo que l’on entend à la cinquième position de « Goo ». J’étais encore étudiant, internet n’était accessible que par un modem 56K, on se prêtait encore les Cds et on se faisait des compilations sur K7. Un ami m’en avait demandé une pour découvrir Sonic Youth. Je m’étais attelé à la tâche, piochant des titres parmi « Sister », « Daydream Nation », « Dirty », « A Thousand Leaves » qui venait juste de sortir et bien sûr dans« Goo ». Il ne fallait absolument pas que j’oublie les sept minutes et trente-huit secondes de Mote, titre chanté par Lee Ranaldo qui représente bien ce que j’adorais chez Sonic Youth à l’époque, une rencontre improbable entre le punk-rock, la pop et l’avant-garde bruitiste.

Ce titre m’avait tellement ouvert à des espaces sonores que je n’imaginais même pas, il devait obligatoirement figurer sur cette K7. Aujourd’hui, depuis la récente séparation de Kim et Thurston, on ne sait pas trop s’il y aura un nouvel album de Sonic Youth. Ce doute là, je l’’ai ressenti en écoutant le nouvel album solo de Lee Ranaldo, comme un profond sentiment de mélancolie, c’est d’ailleurs pour cela que je me suis rappelé de cette histoire de compilation enregistrée sur une K7 …

( ♫ ) Lee RanaldoXtina As I Knew Her

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Alors on fait comment pour jouer après avoir passé plus de trente ans à enregistrer des mélodies distordues pour Sonic Youth ? Que faire après « From Here To Eternity », un premier album solo entièrement composé de Lock Grooves ?… On accueille quelques amis de longue date (Jim O’Rourke, Alan Licht, Steve Shelley, Nel Cline de Wilco) et on compose un album de rock, classique, rempli par endroit de petites expérimentations sonores presque imperceptibles, mais qui se révèlent progressivement à nos oreilles au fur et à mesure des écoutes, en particulier lors des sept minutes et cinq secondes de l’immense Xtina As I Knew Her.

Les voix que l’on entend sur Shouts sont-elles du field-recording en provenance du mouvement Occupy Wall Street que Lee Ranaldo a photographié récemment ? Le folk sombre de Hammer Blows est-il adressé à Kim Gordon ? Je ne le saurais sûrement jamais, mais ces impressions m’ont définitivement donné le sentiment d’entendre le disque d’un homme de cinquante-six ans dont l’écriture musicale trouve définitivement ancrée dans le présent. D’ailleurs si on me demande un mix de l’année 2012 (un peu comme si on me demandait une K7 en 1998), c’est obligé, j’y glisse un titre de Lee Ranaldo

( ♫ ) Lee RanaldoShouts

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Par Mathieu

2 thoughts on “Lee Ranaldo – Between The Times & The Tides

  1. Tout est dit! Sonic Youth a peut être trépassé mais Mr. Lee Ranaldo est éternel et ‘Xtina as I ..’ est peut être son bel ouvrage, toute époque et style confondus…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *