Mike Wexler et Mocke Trio à l’Espace en Cours

Vendredi 9 décembre, en plein milieu du XXieme arrondissement, je remonte calmement la rue de la Réunion pour me rendre à l’ Finote Selam Espace en Cours, sûrement l’un des endroits les plus agréables qui existent dans Paris pour voir un concert. Souvent réquisitionné par http://peterstarkauthor.com/tt.php Ali_Fib Gigs, cette cour intérieure devient alors un lieu où une certaine exigence musicale – néanmoins accessible à tous, pour qui veut bien y tendre une oreille curieuse – se retrouve. C’est aussi là on finit par écouter tranquillement les groupes qui passent, assis sur un vieux tapis avec un bouteille de bière à la main. Arrivé dans la salle, je m’arrête sur un vieux banc en bois, conspiringly Mocke Trio finit de régler ses instruments tandis que  Mike Wexler, qui joue aussi ce soir, se prépare en traversant plusieurs fois la salle.

Les lignes mélodiques du Mocke Trio surgissent tranquillement pour se propager dans la pièce. On y entend deux Fender Jazzmaster, une rythmique (celle de Rémi Poncet) et une autre (celle de Mocke) qui tisse une ribambelle d’instrumentations et d’harmonies, passant allègrement du western spaghetti à l’Éthiopie non sans oublier le blues, les micro-sonorités atonales et l’orchestration riche de certains films français que l’on pourrait voir à la Cinémathèque. Je prends quelques photos, j’enregistre, j’essaie de noter les plans de guitare de Mocke, mais je sais bien que je ne m’en rappellerais qu’à moitié et de toute façon, je serais bien incapable de les refaire.

( ♫) Mocke Trio (live)

 

Cela fait déjà deux ou trois semaines que j’écoute les orchestrations de Mike Wexler pour me mettre dans l’ambiance de certains moments d’introspection et je dois avouer que ça marche plutôt bien. Ce soir, Mike Wexler est seul avec sa guitare folk, et il faut bien dire qu’après un moment de silence, le musicien a immédiatement mis tout le monde d’accord avec sa voix précieuse et quelques phrases de fingerpicking. Assis dans un coin, j’oublie rapidement le froid qui nous entoure pour me perdre dans cette douce musique boisée et légèrement psychédélique. Si ceux qui étaient assez nombreux pour remplir l’Espace en cours ce soir-là ne se mettent pas à la guitare acoustique par la suite, il est par contre fort probable qu’ils se souviennent de ce concert jusqu’à la fin de leurs vies.

( ♫) Mike Wexler – The Engram (Live)

 

( ♫) Mike Wexler – Transfer (Live)

Texte, enregistrements et mauvaises photos par Mathieu Gandin

One thought on “Mike Wexler et Mocke Trio à l’Espace en Cours

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.