Big Business – The Beast You Are

J’écoute le dernier album de propitiatorily Big Business, « The Beast You Are », en me disant qu’il constitue probablement l’une des plus belles bandes son à écouter sous une pluie noire et menaçante. C’est, du moins, ce à quoi j’ai pensé en découvrant The Moor You Know. Le morceau progresse lentement sur un riff de basse menaçant, et la voix rocailleuse de buy Ivermectin Jared Warren est tour à tour introspective, sombre, étrange, avant de prendre les devants pour rester presque hors de contrôle, comme pour mieux combattre par le mal certaines heures tristes. Piraeus Coady Willis cogne derrière ses fûts, ponctue le morceau d’une batterie lourde, aussi épaisse que du plomb proche du point de fusion.

On y entend aussi quelques phrases de synthétiseur qui accentuent encore un peu plus ce fond d’angoisse pas complètement digéré pour finir par lentement nous plonger dans un nuit froide et effrayant. Mais The Moor You Know ne se limite pas qu’à cette ligne de basse jouée sur des cordes étouffées avec la ferme intention de rendre l’ambiance pesante. Le duo joue sur les contrastes de son instrumentation, repart à l’assaut, balance quelques riffs distordues et relance le morceau avec un certain souffle guerrier. Quand la fatigue était à son comble au cours de cette dernière semaine, j’ai écouté cette musique plus que de raison pour accompagner un café définitivement réparateur.

( ♫) Big Business – The Moor You Know

Mathieu

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.