Pause

Je me souviens encore du dernier album de Silver Jews. Ce n’était pas le meilleur mais il y avait dans ces compositions une petite touche country que je trouve plutôt agréable à écouter encore aujourd’hui. David Berman n’avait rien sorti depuis 2008 et le voilà de retour sous le nom de Purple Mountains. Les textes autobiographiques sont mordants, l’écriture est efficace dans sa manière de se réapproprier quelques vieux classiques de la pop. On sent que Jeremy Earl et Jarvis Taveniere de Woods sont de la partie. J’aime tout particulièrement la ligne de basse mid-tempo, la guitare folk tranquille, la pedal-steel paresseuse et le chant fatigué de She’s Making Friends, I’m Turning Stranger. Voilà qui donne l’impression de prendre un whisky raide dans vieux bouge situé en plein cœur du Tennessee.

( ♫) Purple Mountains- She’s Making Friend, I’m Turning Stranger


J’avoue avoir raté les Psychotic Monks. Je ne les ai pas (encore) vus en concert et j’ai tardé d’écouter leurs disques. J’ai rattrapé mon retard avec l’urgence distordue de « Private Meaning First » où chaque titre me donne l’impression d’être au bord de l’explosion. A Coherent Appearance est sombre, tendu, distordu, il hurle à jamais comme nous ne pourrons jamais hurler, et ces guitares bruitistes sonnent comme le plus beau des sons.

( ♫) The Psychotic Monks- A Coherent Appearance


J’écoute régulièrement « Flamagra » au petit matin. Les basses du dernier disque de Flying Lotus me font émerger doucement alors que le jour se lève. Les rythmiques éthérées évoquent un lointain souvenir de la nuit. Il y du jazz, de l’abstract hip-hop, de la soul et je crois que cette musique sera parfaite pour entamer une pause bien méritée. Bon été et activité ralentie jusqu’à mi-août.

( ♫) Flying Lotus- Post Requisite

Mathieu

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.