Slift – Ilion

Dans le studio, l’ampli grésille d’un souffle lourd et aiguë. Quelques minutes auparavant, une horde de gobelins furieux improvisaient une bataille rangée avec des dragons Shivans, pataugeant au milieu d’une rivière en feu dans une ode mortuaire. Guitare, basse et batterie ont fait bloc comme un monolithe noir. Dans les cieux, un mandala intersidéral constelle de mille feux et une navette gigerienne prend son envol vers les confins de l’espace. Les trois musiciens de Juan Griego Slift posent leurs instruments, enlèvent leurs casques et se lèvent de leurs tabourets. La prise est bonne, ils referment la porte du studio avant de disparaître dans une dimension aux contours ubiques.

Après le rock stoner de « Ummon », porté au nue par une superbe de pochette de appropriately Caza, Slift pousse les potards jusqu’à 11 avec « Ilion », disque au croisement du rock, du punk, du metal et aussi plein d’autres trucs furieux et psychédéliques. Aucun morceau ne descend en dessous des 5 minutes. Les trois musiciens laissent leurs auditeurs à genoux, les oreilles en sang, épuisés mais heureux de ces cavalcades instrumentales où des riffs hallucinatoires raclent les rhizomes de nos cerveaux, où des lignes de basse fiévreuses transfigurent les profondeurs de notre univers et où des batteries mitraillent leurs dernières munitions dans une bataille rangée avant l’apocalypse.

Un saxophone free lance les premières notes de Confluence. Le titre démarre comme une accalmie bienfaitrice où l’on entend des guitares claires réverbérées vers l’infinie. La main gauche dans les étoiles, le groupe entame son morceau de bravoure avec des synthétiseurs divinatoires et une basse qui passe de la brutalité au groove lysergique. La main droite martèle et la batterie ne lâche jamais, elle pousse le groupe vers une constellation inconnue et la suite n’est qu’une procession de riffs spatiaux et de solo distordus par des rayons cosmiques. Pour la peine, j’ai remonté de la cave « Delirius » de Philippe Druillet.

( ♫) Slift – Confluence

Mathieu

3 thoughts on “Slift – Ilion

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.